Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Rejoignez la pétillante Nawal et ses cours de fitness à Bobigny !

De Alexandre, publié le 09/12/2016 Blog > Cours particuliers > Belles histoires > Nawal, Prof de Sport : de la Mode aux Salles de Fitness !

Le coaching sportif, tout le monde en entend parler aujourd’hui !

Coaching sportif à domicile, coach sportif en ligne, en salle de sport… Que choisir ? Quelle est la meilleure solution pour vous ?

Sur le site de Superprof, vous retrouverez près de 820 coachs de sport en France, aux spécialités multiples : renforcement musculaire, prise de masse, perte de poids, ventre plat, cours d’abdos, musculation haut du corps (bras, triceps, biceps, pectoraux, dos, épaules), cardio (tapis de course, running, vélo…), préparation physique à une compétition, remise en forme… N’en jetez plus !

Mais aujourd’hui, nous avons décidé de mettre tous les projecteurs sur Nawad, coach de zumba et de fitness à Bobigny (93) !

Une sportive au tempérament bien affirmé et au parcours singulier, puisqu’elle nous vient tout droit du milieu de la mode…

Bonjour, pourriez-vous nous présenter rapidement votre parcours de prof de fitness ?

Née aux Etats-Unis, de parents Algériens, j’ai grandi parfaite trilingue, en Belgique, où j’ai très tôt eu le « virus de la création ». Passion qui m’a amenée à fabriquer mes premiers vêtements à 12 ans, pour organiser un premier défilé à 16 ans et être acceptée dans une grande école de mode, La Cambre, à Bruxelles, à 17 ans à peine !

Comment se dessiner les abdominaux ? Nawad en pleine répétition de l’un de ses cours collectifs ! (Cliquez sur la photo pour réserver un cours avec elle !)

Néanmoins, habitant alors dans un petit studio (merci maman !) pour faciliter mon accès à l’école, on va dire que….j’ai un peu glandé ! Enfin, disons que l’école ne me motivait pas du tout. L’ambiance était très « cool », mais j’ai fini par rater ma première année, à ….0,4% près !

Ayant déjà tenté, sans succès, d’intégrer une des meilleures écoles de mode d’Europe, l’Académie d’Anvers, je me décide tout de même à passer l’examen d’entrée pour la 2ème fois (examen très rude, courant sur 3 jours…). Et sur 500 postulants, je suis une des 70 à être retenue ! A partir de là, rien à voir : il fallait constamment rendre des travaux, c’était très encadré, pas de « coolitude » du tout et discipline à la flamande !

Pour souffler un peu, mes camarades de classe m’encouragent à les suivre en cours collectifs de fitness. J’avais alors 19 ans et c’est à ce moment précis que la passion pour cette activité sportive s’est développée. Je suis devenue accro pendant mes études. Je me rendais sans arrêt à la salle de fitness, malade ou débordée, car il me fallait ma dose : c’est à dire au moins 3 fois par semaine !

Comment avez-vous développé cette passion pour le métier de professeur de sport ? 

A la fin de mes études, je me suis retrouvée à Bruxelles, diplômée d’un Master en Création de Mode de la fameuse Académie d’Anvers, travaillant en tant que styliste (super bien payée) pour Levistrauss (les jeans), et là, je suis tombée de haut…..

En très bref, on payait une designer pro pour faire du café et des photocopies ! Au chômage un an après, j’ai continué d’aller à la salle, cliente assidue et disciplinée, et je suis devenue proche du patron du club de gym « FitnessPalace » à Bruxelles. Quand un jour, il lui manquait une « personal trainer », car il n’en trouvait pas de bilingue (français-néerlandais).

Donc j’y suis allée au culot, et il m’a prise, acceptant de payer ma formation professionnelle (NDLR : en France il est possible de devenir prof de fitness ou entraîneur sportif après avoir acquis un brevet d’état ou diplôme d’état type BP JEPS, BP JEPS AGFF ou une licence sportive STAPS), que je rembourserai ensuite en heures de prestation.

Et voilà comment, à 27 ans, j’ai opéré une reconversion professionnelle vers une autre de mes passions : le fitness !

Vous souvenez­-vous de ce qui a déclenché cette passion pour le fitness et la musculation ?

Franchement quand on est de type nerveux comme moi, il n’y a pas 1000 solutions : il faut aller se dépenser, et, adorant tout ce qui est danse coordonné, type le step, Tae Bo, Zumba, etc…tout ceci fut parfait pour moi !

Quelles caractéristiques doit on posséder pour pratiquer le fitness en salle de sport ?

Comment perdre du poids sur le long terme ? Tout le peps et le caractère de Nawad dans ce regard !

A part les évidentes capacités physiques, la discipline pour bien s’alimenter (régime diététique, etc.) et un bon sommeil, il faut un excellent capacité de « showman » pour motiver les troupes !

Il faut que les participantes continuent à venir en cours, sinon la salle te vire ! Avoir un bon sens musical et relationnel aussi… Bref, ce n’est vraiment pas pour un boulot pour une timide !

Quel type d’entrainement sportif recommanderiez-vous ?

Impossible à dire, ça dépend du but recherché. Mais selon mon expérience, s’entraîner juste pour rentrer dans un pantalon donne rarement des vrais sportifs assidus ! La motivation doit aller au delà du désir d’apparence…

Quels sont les profils de vos élèves et athlètes ?

Alors le profil de base, je dois être honnête, ce sont quasi toutes….des femmes… De tous les âges : j’en ai de 7 à 67 ans, tous poids, toutes origines….

Quelle doit être l’attitude d’un élève qui veut progresser en sport et retrouver la forme ?

Comme dit plus haut, qu’elle veuille faire du sport pour le plaisir ou pour atteindre un niveau qui lui permettra un plaisir particulier (remonter à cheval, refaire de la randonnée, se remettre d’une maladie), et pas juste pour « être bikini ready« .

Quelles sont les principales difficultés à surmonter pour être bon en cours de fitness ?

Comment faire une préparation physique efficace ? Les cours collectifs conviennent parfois mieux à des personnes ayant besoin de rester motivées pour faire du sport !

Pouvoir satisfaire toutes sortes de clients, tout en sachant qu’on peut faire salle comble dans un centre de fitness, pour se faire critiquer de A à Z dans un centre à peine 2 km plus loin…. Idem, le cours du mardi peut être comble, et le cours du vendredi à la même salle : la moitié s’en plaint ! Il faut savoir laisser son orgueil de coté et être assez mature pour comprendre que c’est normal : tout le monde n’aime les mêmes méthodes, musique, rythmes…

Avez-­vous un « héros » qui symboliserait votre discipline ? 

La toute première prof de sport que j’ai eue et qui m’a rendue accro ! Elle était TOP ! Je continue encore à suivre certains de ses principes.

Qu’appréciez­-vous dans l’enseignement ?

Le retour des gens, qui est souvent proportionnel à l’effort que je fournis !

Qu’est-­ce qui fait de vous un « Superprof » ?

Euh, je ne sais pas… J’ai 3 métiers dans lesquels je suis pro, en étant parfaitement trilingue anglais-français-néerlandais. Je suis de triple nationalité et mes clientes les plus difficiles sont très contentes de mon travail.

Avez-vous des anecdotes sur votre expérience de professeur de sport ?

Je n’ai jamais eu de problèmes avec mes clientes en surpoids, ni les séniors. Mais 3 fois, en 7 ans, des petites jeunes minces ont fait un malaise pendant mon cours… Allez comprendre…

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz