Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Quand la chanson dope l’apprentissage du français

Par Philippe le 19/12/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > La Musique francophone au Service des Cours de français
Table des matières

« La musique est la langue des émotions », lançait le docte Emmanuel Kant au XVIIIe siècle.

Mais à ce langage d’impressions peut s’allier un idiome à part entière, la chanson ayant – depuis le siècle des Lumières – acquis ses lettres de noblesse autrement que par l’opéra.

N’en déplaise aux philosophes antiques qui associaient l’étude des harmonies musicales à celle des mathématiques, le chant est aujourd’hui plus que jamais lié à la littérature.

Dans une certaine mesure, il a pris la place jadis dévolue à la poésie…

Il sert en effet à exprimer des sentiments et des pensées, de manière artistique, en touchant éventuellement à l’onirisme.

La pédagogie moderne a sauté sur l’occasion qu’incarne le caractère total de la musique avec paroles : que ce soit pour enseigner le FLE (français langue étrangère) ou cette même langue à des natifs, les profs ont tout intérêt à employer ce support interactif par excellence, très prisé des élèves les plus jeunes.

Et ce qu’il s’agisse d’un cours magistral de collège ou lycée, ou d’un cours particulier à domicile. Une expérience à tenter !

Analysons ensemble comment la culture a influencé la langue française

Quelles sont les chansons françaises les plus étudiées en cours de français ?

De nombreux observateurs concordent pour dire que les enfants de l’Hexagone manquent de sommeil et connaissent des défauts de concentration de plus en plus récurrents.

Plus d’un enseignant aura un jour ou l’autre expérimenté la difficulté d’attirer l’attention des ados et de les faire progresser. Y compris dans les établissements scolaires les plus prestigieux !

Face à ces difficultés, on doit utiliser tous les moyens disponibles. Parmi ceux-ci, l’un des plus efficaces et universels n’est autre que la chanson.

Mais nous ne parlons pas de La Chanson de Roland, long poème épique, qui est déjà au programme scolaire de cinquième et compte parmi les classiques depuis des siècles !

Apprendre le français demande de la préparation, de la méthode, de l'échange, des compétences et une grande connaissance et maîtrise de la civilisation française. Linguistique | Un cours du soir de perfectionnement peut être un excellent exercice d’immersion | source : visualhunt.com

La musique occupe une place de choix dans l’éveil. Les tout-petits qui passent par l’école maternelle apprennent déjà des chants de Noël.

Les pièces étudiées par la suite se compliquent quelque peu, même si les comptines – aux paroles parfois très étranges – sont encore très présentes dans l’enseignement primaire.

D’Ainsi font font font les marionnettes à l’Alouette en passant par Ah, les crocodiles, les petits anges blonds appréhendent de mieux en mieux la prononciation de leur langue maternelle et assimilent de nouveaux termes afin d’enrichir leur vocabulaire.

Les gestes et chorégraphies peuvent très bien venir s’associer au chant, ce qui permet d’exercer la mémoire et la coordination motrice.

Dans ces quelques exemples, on voit nettement que la frontière entre les différentes disciplines humaines et scolaires est parfois très mince et très floue !

Le second degré implique quant à lui davantage de subtilités et de complexité. On ne peut pas en rester au stade de la petite enfance !

Là, les textes les plus riches (mais tout en restant compréhensibles) sont privilégiés.

Ce sont par exemple :

  • L’Auto-stop de Maxime Le Forestier, où le comique permet de faire travailler les collégiens sans qu’ils s’en rendent compte ;
  • Le Plat pays de Jacques Brel, avec une ouverture sur la culture d’une aire géographique donnée ;
  • La Chanson pour l’Auvergnat de Georges Brassens, émouvante et à la grande portée morale ;
  • Nous dormirons ensemble, de Jean Ferrat reprenant un poème de Louis Aragon.

Dans ce tout dernier cas, le rapport intime entre poésie et chanson est des plus prégnants.

Saviez-vous par ailleurs que la poésie a transformé la langue française ?

Avec certaines classes, l’étude d’un poème tel quel serait fastidieuse, tandis qu’elle devient entraînante dès que le même texte est déclamé ou chanté par un grand artiste !

Il serait bien entendu impossible de faire une liste exhaustive, tant sont nombreuses les œuvres françaises de qualité…

Nous devons aussi évoquer la possibilité pour les professeurs de procéder à une analyse littéraire de chansons ultra-modernes : rap, slam, etc.

Bettina Ghio, enseignante de l’université Paris III-Sorbonne Nouvelle, consacre ses recherches littéraires à ces genres musicaux !

Quels chanteurs et compositeurs modernes sont étudiés à l’école en cours de français ?

Attention à ne pas se méprendre sur le mot moderne.

Dans le langage courant, on l’emploie pour parler de ce qui est actuel, contemporain, in

Pourtant, en histoire et en sciences humaines, la période moderne est tout à fait distincte de l’époque contemporaine.

Les temps modernes se cantonnent alors aux trois siècles allant de la découverte de l’Amérique (1492) à la Révolution française (1789) !

Ici, bien sûr, nous ne parlerons pas des cantatrices françaises des opérettes de Grétry, mais bel et bien des chanteurs des XXe et XXIe siècles.

Une bourse du ministère est parfois accordée aux chercheurs ayant un sujet académique et scientifique d'investigation : c'est le bon moment pour une immersion ou de la formation continue ! Séjour linguistique | La musique peut pousser les Français à apprendre l’allemand, l’espagnol ou un autre langage européen | source : stocksnap.io

Les chanteurs à texte sont pour certains devenus de véritables classiques. S’ils ne sont pas évoqués en cours de français, ils le sont souvent en cours de musique.

Il s’agit des Édith Piaf, Michel Polnareff, Serge Gainsbourg, Francis Cabrel, Jean-Jacques Goldman, Hugues Aufray et autres Julien Clerc…

Ils composent pour beaucoup eux-mêmes leurs musiques, mais ils ne sont pas tous paroliers.

De ce côté, des littérateurs (découvrez comment la littérature a influencé la langue française) aussi talentueux que Didier Barbelivien et Jean-Louis Aubert pourraient rivaliser avec les plus grandes plumes des siècles passés.

Cependant, dans la culture des jeunes, des groupes et de nouveaux venus se mettent à côtoyer ces monuments.

Les Cowboys Fringants, Stupleflip, Les Blaireaux, Matmatah et les Ogres de Barback, à défaut d’être étudiés en philologie, pourraient l’être en philosophie.

Les chansons françaises les plus emblématiques de la langue française à travers le monde

Si nous quittons la scène nationale, nous remarquerons que des tubes musicaux français ont connu un succès planétaire.

Ils donnent une image élogieuse de la France et, au mieux, font des adeptes et de nouveaux francophiles. Ceux-ci se mettront alors au français langue seconde pour découvrir les beautés du dialecte de Malherbe…

Même s’ils ne comprennent rien – ou presque – aux paroles, les étrangers peuvent apprécier, outre les accords de guitare, les sonorités, la prononciation, l’accent et la phonétique de tel ou tel artiste.

Nous ne reparlerons pas des comptines déjà évoquées ci-dessus, très populaires dans l’enseignement du FLE aux plus jeunes.

Communique, ça n'est pas la course : une approche progressive avec différentes évaluations est une excellente formule pour se perfectionner. École de langue | Le campus d’un établissement de l’enseignement supérieur peut accueillir des cours d’été pour adultes | source : unsplash.com

Pour le grand public, les incontestables réussites de la musique francophone s’appellent Mistral gagnant, Ne me quitte pas, Amsterdam, La Vie en roseLa Javanaise, La Bohème, sans oublier diverses réalisations de Dalida.

En ce qui concerne l’apprentissage du français par des non-natifs, les professeurs de FLE mettent volontiers en avant des textes moins connus, mais plus utiles d’un point de vue pédagogique.

On retrouve alors, en fonction du niveaux respectif de chaque groupe, Le petit renne au nez rouge de Céline Dion, Toujours debout de Renaud, Quand on n’a que l’amour de Jacques Brel ou, plus moderne, Que reste-t-il de nos amours ? de Julien Doré.

Chanteuses et chanteurs français, ambassadeurs de la langue de Molière à l’international

La réussite ne se commande pas d’un claquement de doigts !

Elle est assujettie à une multitude de facteurs, parmi lesquels le talent est sans nul doute le plus important, mais où il ne faudrait pas oublier le contexte culturel.

Paradoxalement, des interprètes connaissent un succès fou dans leur pays sans jamais percer au-delà, tandis que d’autres reçoivent des prix à l’étranger et demeurent inconnus chez eux…

Les plus chanceux font l’unanimité et l’objet de toutes les attentions !

Concentrons-nous pour notre part sur les artistes francophones les plus écoutés à l’international.

Ils peuvent être classés en cinq catégories : les chanteurs à voix, les incarnations du français classique, les tenants de la pop, les adeptes de la dance, et les inclassables.

La première rubrique est de loin la plus considérable, avec des colosses s’appelant Édith Piaf (pays anglo-saxons), Céline Dion (Amérique du Nord), Mireille Mathieu (Brésil, Japon, Corée du Sud, Russie), Patricia Kaas (Pays-Bas, Autriche, Grèce, Allemagne, Nouvelle-Zélande), Garou et Natasha St-Pier (Pologne et Amérique du Nord).

Le Canada est largement représenté dans cette sélection d’interprètes, car il ouvre comme automatiquement sur le monde nord-américain tout entier.

Chez les héritiers de nos Racine et Balzac, les amoureux de lettres françaises donnent volontiers leur préférence à Aznavour (Europe entière) et Joe Dassin.

L’origine franco-américaine de ce dernier l’aura sans doute beaucoup aidé à connaître une telle propulsion planétaire.

Si Michel Polnareff avait opté pour un exil américain, ce fut sans trop de retombées outre-Atlantique.

Développer ses acquis en russe, italien ou encore portugais en dehors de l'Éducation nationale, élément d'une importance capitale, nécessite un cours de langue assidu. La francophonie | Un label au long parcours concernant une vaste alliance de nations | source : stockvault.net

Aujourd’hui, la pop française rayonne avec Alizée et l’incroyable voix de Mylène Farmer résonant à travers toute l’Europe.

La dance est moins connue sous nos latitudes, mais recueille partout ailleurs des suffrages non négligeables.

La langue française y est notamment défendue par Lolita Jolie (une Allemande chantant Joli garçon), In-Grid (une Italienne, même si peu le savent !) et Stromae (de nationalité belge)…

Les inclassables complètent enfin le tout, avec Carla Bruni, Stancey Kent, Ben l’Oncle Soul et Zaz – autant de profils très plurilingues ou métissés !

Carla Bruni étant née en Italie, comme son nom et son prénom l’indiquent clairement, elle symbolise tout l’amour que l’on peut porter à la langue française et à la culture dont elle est le véhicule.

Mais, si elle est connue pour des raisons évidentes, elle est loin d’être la seule francophile de la planète !

Découvrez comment le 7ème art a modifié la langue française

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
Philippe
Amateur de matières littéraires et de langues, autodidacte touche-à-tout, transmettre des savoirs par les mots à l'heure du numérique me tient à cœur.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz