Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Se mettre au chant afin d’entonner les plus beaux airs

De Philippe, publié le 11/05/2017 Blog > Musique > Chant > Apprendre à Chanter pour Interpréter les Plus Belles Chansons

C’est en forgeant que l’on devient forgeron, nous dit l’adage. Eh bien, de même, c’est en chantant que l’on devient chanteur !

Que l’on apprenne scrupuleusement l’art de chanter, via le conservatoire ou un professeur de chant dispensant des cours particuliers, ou bien que l’on s’y adonne de façon spontanée, on trouvera facilement du bonheur à interpréter ses chansons préférées.

Le passage de l’écoute au vocal permet de quitter un état passif et de mieux s’approprier la musicalité d’un morceau.

Pour vous faire chaud au cœur ou mettre de l’ambiance dans la maisonnée, il n’y a donc rien de mieux que d’apprendre à chanter pour interpréter les plus beaux chants de l’humanité !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Dès le plus jeune âge : les comptines

Les voix de tête se distinguent très tôt. L’éveil musical peut se faire dès avant l’accouchement, tandis que des cours de chant peuvent être donnés aux tout-petits.

Comment apprendre le chant rapidement ? Commencez à chanter dès le plus jeune âge !

Les bébés apprécient déjà grandement la musique. Les enfants peuvent apprendre à chanter dans le même mouvement que l’apprentissage du langage ou d’une langue étrangère.

Non seulement les voix enfantines sont particulièrement agréables, formant des chorales sans égales de par leur tessiture, mais – surtout – la technique vocale s’acquiert plus facilement pour un esprit jeune, souple et élastique.

 

Enfin, l’usage précoce des cordes vocales aidera à chanter juste sans avoir à se corriger et empêchera un raidissement musculaire les années passant.

 La respiration supposée par la chanson servira de pivot à une santé de fer et à un bon développement de l’organisme humain.

 

Quant aux pièces avec lesquelles captiver les enfants, les instituteurs en connaissent plus d’une, mais nous aussi, si nous faisons un effort pour nous remémorer notre enfance.

Comme il est difficile, après des décennies, de se souvenir des paroles – et parfois même des airs – qui ont bercé nos tendres années, le Web vient à notre secours, avec des banques de comptines en ligne, gratuites.

Amusez-vous à apprendre à votre progéniture des mélodies enjouées telles qu’Ah ! les crocodiles, Au clair de la luneJ’ai du bon tabac dans ma tabatière et Tuons le coq.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les comptines ne sont pas des pièces médiocres. De grands compositeurs en ont créées, comme Mozart avec Ah vous dirai-je Maman ou son alphabet sans w (avec ce chant hautement pédagogique et interactif, vous pouvez donc faire d’une pierre deux coups en maternelle) !

Apprendre les plus belles chansons populaires

Jeunes et moins jeunes se retrouvent volontiers dans le style vestimentaire, la façon d’être ou la fibre artistique de telle ou telle star.

Ces célébrités ont généralement un train de vie grandiose, ce qui témoigne de leur succès et de la grande demande exprimée par le public.

Pourtant, si nous comparons notre société à celle des siècles passés, force est de constater que le chant a perdu du terrain : les préférences individuelles et les écouteurs ont remplacé les hymnes qui rythmaient les travaux et les jours de nos ancêtres à la campagne.

C’est à peine si les Basques, les Bretons et les Corses ont gardé leur tradition de former des chœurs formidables ! Partout ailleurs, le Hey ho, hey ho, on rentre du boulot n’est plus vraiment d’actualité.

On chantait il n’y a pas si longtemps jusqu’en politique, et les débuts de la IIIe République ont laissé de nombreux chants très militants, qu’ils soient signés du Parti communiste ou de l’Action française !

Mais les pièces les plus remarquable de la chanson traditionnelle et populaire française ont été conservées dans certaines familles, mais aussi grâce à l’armée, à des chorales et des associations – les scouts par exemple.

Les chants de la douce France reposent souvent sur des airs très anciens qui, au fil des siècles et des événements, se doublèrent de paroles inédites.

 

La Marche de Turenne, avec sa rythmique militaire typique du XVIIe siècle, sans doute composée par Lully, a directement inspiré le plus bel air de L’Arlésienne de Bizet au XIXe.

C’est par exemple La Piémontaise, du XVIIIe siècle, qui montre toute la grandeur d’âme du jeune galant français contraint de délaisser sa fiancée pour partir faire la guerre : une vraie maladie d’amour.

Les chansons d’amour sont en fait nombreuses, qu’elles soient très directes ou qu’elles procèdent par métaphores filées.

Comment interpreter une chanson pour s'entrainer à chanter ? Apprenez à faire vibrer vos cordes vocales !

On est ici dans la droite ligne du Vive Henri IV qui exaltait l’esprit bon vivant du Vert-Galant et, plus largement, de tous ses sujets.

Au 31 du mois d’août vient sans doute couronner cette épopée galante de la vieille France militaire, à une époque où l’on aimait commenter l’actualité en chanson, ce qui devait somme toute être agréable : Les Dragons de Noailles au XVIIe siècle, Fichez-nous le camp en 1792, Le Chant du Jura à la Restauration…

Les mélodies davantage profanes ne manquent pas : les chansons à boire du type Chevaliers de la table ronde sont une spécialité métropolitaine, ayant agrémenté plus d’un banquet amical… Pourquoi ne pas ressusciter cette belle coutume ?

Et quand ce n’est pas la guerre ou l’amour, c’est la chasse que l’âme populaire française chante (aujourd’hui le sport en général ?), comme dans Monsieur de Charette !

Si la langue française a logiquement fini par s’imposer dans le chant populaire, les provinces et leurs dialectes ne sont pas en reste : c’est ainsi que Se Canto, de Gaston Fébus (XIVe siècle) dit-on, est resté l’hymne des Gascons.

Se faire l’interprète des classiques de la variété française

Jusqu’ici, nous nous sommes placé là où on ne nous attendait probablement pas : les airs populaires, indémodables, qui expriment quelque chose du génie français à travers les siècles.

Intéressons-nous maintenant à l’époque contemporaine, marquée par l’essor des technologies nouvelles et, logiquement, par la transformation des techniques vocales.

C’est à juste titre que les plus belles chansons françaises, plébiscitées par les métropolitains eux-mêmes, voient des stations de radio leur être entièrement dédiées.

On connaît tellement bien ces chansons disponibles en disques qu’il n’est point besoin de maîtriser le solfège pour les fredonner !

Dès la première moitié du XXe siècle, la France a donné naissance à de nombreux chanteurs à voix de renom : Édith Piaf (qui nous fait voir La Vie en rose), Jacques Brel et Charles Trénet en sont peut-être les plus emblématiques.


 

 

Georges Brassens et Bobby Lapointe prolongent l’art de la musique populaire, avec des moyens souvent fort simples : une guitare, une qualité d’enregistrement qui laisse parfois à désirer et… des Bancs publics
?

Les refrains revêtent souvent un troisième degré ou une familiarité qui les bannissent des cours de musique de nos collèges et lycées !

Barbara y a mis sa touche féminine, à l’instar de Dalida dont les interprétations rimaient avec échanges culturels.

Pendant et après les Trente Glorieuses, les choses se sont accélérées, avec l’américanisation du pays et l’apparition de nouveaux genres musicaux.

L’auteur-compositeur-interprète Michel Polnareff a régné sur une certaine pop, comme Jean-Jacques Goldman et Claude François de leur côté. Céline Dion se rattache à la tradition des chanteuses à voix.

Charles Aznavour privilégie parmi les premiers des textes à la qualité littéraire exceptionnelle, de même qu’un Francis Cabrel ou un Serge Gainsbourg, dont la nonchalance rejoint bien notre époque.

Henri Salvador s’amuse lui aussi avec les mots et l’imaginaire culturel collectif, dans son Jardin d’hiver ou avec Zorro est arrivéUn bon parolier vaut un grand romancier !

Jean Ferrat se jette quant à lui volontiers dans les débats politiques tout en chantant.

La liste pourrait être longue, mais citons tout de même Maurice Chevalier, Michel Sardou, Marc Lavoine, Daniel Balavoine, Juliette Greco, Georges Moustaki, Alain Bashung, Yves Montand, Claude Nougaro et Serge Reggiani.

S’illustrent encore sur scène Johnny Hallyday, Lara Fabian, Calogero, Alain Souchon, Patrick Bruel, Florent Pagny et Renaud.

Comment apprendre à interpreter une chanson ? Prenez modèle sur les plus grands chanteurs français !

Avec tout ça, vous avez de quoi vous mettre au chant avec un véritable best of de la musique française.

Tous ces hits mettent le feu aux planches, encore aujourd’hui, dans de nombreuses soirées. Voilà comment bien chanter une chanson francophone !

Nous avons forcément oublié une infinité de grands chanteurs… Chacun a sa meilleure chanson, en fonction de ses goûts, et fera sa propre playlist !

Rap, gospel, soul, hip hop, chant grégorien, etc. : mettez-vous à l’école de musique que vous préférez pour faire vos premiers pas ! Et sachez que le panachage est possible et tout à fait libre, si ce n’est conseillé !

Découvrez également comment apprendre à chanter pour devenir artiste…

Swinguer avec la poésie des langues étrangères

Une éducation musicale digne de ce nom ne s’arrête pas aux frontières de l’Hexagone, ni même de la francophonie.

Pas besoin d’avoir l’oreille absolue pour profiter des airs les plus magnifiques composés par des artistes étrangers.

C’est d’ailleurs un bon moyen d’apprendre une langue vivante tout en étudiant le chant : rien de mieux que des exercices oraux de ce genre pour maîtriser la prononciation, la diction et l’accent de tel ou tel idiome.

Savoir reproduire les sonorités d’une langue donnée ne s’apprend pas en une fraction de seconde, d’où l’intérêt de se donner tous les moyens possibles pour ne pas avoir à pleurer, ensuite, sur ses éventuelles lacunes…

 

Pour l’anglais, le pop rock des Beatles ou des Rolling Stones est indétrônable. Il n’y a pas mieux pour se mettre à l’aise, et pour s’éclater sans risquer un mal de gorge !

On trouvera facilement l’équivalent en espagnol avec les Gipsy Kings, ou en italien avec Eros Ramazzoti – parmi tant d’autres !

Sous la douche ou ailleurs, avec ou sans coaching, laisser le champ libre à votre langue : chantez pour exprimer vos émotions par des chansons célèbres ! Car n’oubliez jamais : il faut avant tout apprendre à chanter pour son plaisir !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *