Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Les attestations de langue germanique d’une institution linguistique allemande

De Philippe, publié le 22/03/2017 Blog > Langues > Allemand > Quels Sont les Examens d’Allemand du Goethe Institut ?

Dans le monde professionnel et universitaire, tous les diplômes ne se valent pas. C’est une évidence !

En ce qui concerne l’allemand, on ne serait jamais mieux servi… qu’avec le Goethe-Institut, dont l’aura est universelle, puisqu’il est présent dans de très nombreux pays pour faire rayonner l’idiome tudesque.

Quiconque voudra donner des cours particuliers d’allemand ou se vouer à une carrière professorale aura tout intérêt à afficher une telle référence !

Pour une plus grande clarté et une meilleure lisibilité, nous allons classer les divers diplômes décernés par le Goethe-Institut en fonction du niveau auquel ils se rapportent.

Ce niveau est officiellement défini par rapport au CECRL (Cadre européen commun de référence pour les langues).

Dans chaque catégorie, toujours par souci de limpidité dans la présentation, nous évoquerons tour à tour les publics concernés par telle ou telle certification allemand !

Un autre avantage des certificats du Goethe-Institut est qu’ils sont reconnus par le gouvernement allemand lors des procédures de demande de visa, en vertu d’une loi de juillet 2007.

Si vous souhaitez sauter le pas et vous entraîner avant le grand jour, sachez que des exercices ciblés sont disponibles en ligne, niveau par niveau.

A1 : l’initiation à la langue étrangère

Même le héros mythologique le plus robuste a d’abord été un petit bébé sans défense…

Il n’est pas un domaine de l’expérience humaine où les plus grands spécialistes n’aient d’abord été des débutants.

Un Wagner lui-même a dû apprendre à lire les notes !

Les langues vivantes ne font guère exception : il faut commencer petitement pour aller loin et finir bilingue !

Si les étrangers étudient une seule et unique langue allemande, il ne faut pas oublier que les dialectes locaux sont nombreux, notamment en Allemagne méridionale et en Autriche. Munich | C’est au royaume de la bière que le Goethe-Institut a son siège… | source : stocksnap.io

Le Goethe-Institut propose de faire ses premières armes en langue teutonne, ce qui peut être très utile pour se (re)donner confiance : c’est la gamme « Goethe-Zertifikat A1 ».

Il y a tout d’abord le Start Deutsch 1 (créé en lien avec l’entreprise Telc), dont la dénomination est à elle seule plus qu’explicite…

L’âge minimum requis pour s’y inscrire est de 16 ans.

Il vient attester de connaissances linguistiques élémentaires, comme la compréhension de questions et autres indications, ou encore des bribes de conversations qu’un touriste pourrait avoir en visitant l’Allemagne ou l’Autriche.

Un volet sur l’intellection des panneaux routiers, des chiffres, des unités de mesure les plus usitées, vient compléter le tout, ainsi que la rédaction de courtes notes.

Ces exercices sont répartis en 65 minutes d’écrits et 15 d’oraux, toujours en groupe.

Plus spécifiquement pour les jeunes, le Fit in Deutsch 1 met en avant une aptitude à la communication simple.

Il consiste en une épreuve à l’écrit d’une heure, et en une épreuve orale (soit en groupe, soit – le plus souvent – deux par deux) d’un quart d’heure.

Envie de passer par l’université, découvrez également comment passer par un autre type de certification allemand

A2 : une première marche vers un allemand de qualité

Avec la vitrine « Goethe-Zertifikat A2 », un premier seuil est franchi.

Le certificat Start Deutsch 2, toujours concocté avec le concours de Telc, exige d’avoir au moins 16 ans révolus.

Les connaissances évaluées sont grosso-modo les mêmes que pour le Start Deutsch 1, mais un cran au-dessus : vous devez pouvoir négocier ou vous mettre d’accord sur un point précis lors d’un débat, écrire des textes un peu plus longs, comprendre des articles de presse…

Aussi, la durée de l’évaluation écrite est de 70 minutes, avec d’abord de la compréhension orale, puis de la lecture et, enfin, de l’expression écrite appliquée (répondre à un courrier électronique ou remplir un papier officiel).

L’oral est plus ciblé : il se passe seul ou en duo (15 minutes).

Comme chez les néophytes du A1, un Fit in Deutsch 2 est proposé à l’usage de la jeunesse (âge minimal recommandé : 10 ans).

Là, les écrits prennent une heure trente, tandis que l’oral se fait encore en groupe ou, à défaut, en duo.

B1 : l’aisance et le contact avec la culture tudesque

Psychologiquement, le passage de la lettre A à la lettre B est un moment de grande satisfaction.

Fini les balbutiements, et bienvenue dans l’univers des germanophones indépendants et dignes de ce nom !

Il est impossible de maîtriser un lexique riche et varié, ainsi que de faire des progrès en grammaire, si l'on ne lit pas des œuvres en langue originale, en version originale. Perfectionnement | Lire à haute voix ou pour soi est un bon exercice de prononciation et d’apprentissage de vocabulaire | source : kaboompics.com

Pour ce seuil, il n’y a qu’un seul examen : le Goethe-Zertifikat B1 (à partir de 12 ans), remplaçant depuis 2013 le ZD et le ZDj.

L’impétrant doit pouvoir se débrouiller dans presque toutes les situations de la vie courante, mais aussi raconter des faits à son interlocuteur et construire un discours à la fois cohérent et grammaticalement correct sur une thématique connue.

Les contrôles se complexifiant, on parle désormais de « modules ».

Les trois premiers entrent dans la rubrique « Épreuve écrite de groupe » devant être bouclée en 165 minutes :

  1. Le module « Lire », où il s’agit de comprendre les idées d’articles, d’annonces ou de missives.
  2. Le module « Écouter », pour retenir les éléments importants d’émissions radiophoniques ou d’exposés oraux.
  3. Le module « Écrire », avec rédaction d’e-mails, prises de position.

La seconde catégorie d’épreuve compte un unique module : « Parler ».

Cette intervention orale est effectuée en binôme, pendant un quart d’heure, où il s’agit d’évoquer des moments de la vie quotidienne ou l’actualité.

Chacun de ces quatre modules est noté sur 100 points, et il faut en rassembler au moins 60 pour les valider.

Fait notable : en fonction du résultat, des mentions sont décernées. Ce sont :

  • Très bien, entre 90 et 100
  • Bien, entre 80 et 89
  • Satisfaisant, entre 70 et 79
  • Convenable, entre 60 et 69.

Cette échelle de notation permettra à tout un chacun de mieux se situer dans sa maîtrise de la langue germanique.

A découvrir aussi un autre type de certification d’allemand, type DAF et DSH…

B2 : une véritable maîtrise de la langue

Nous restons sur des compétences comparables avec le Goethe-Zertifikat B2, pour lequel il est conseillé d’avoir au moins 16 ans.

La principale différence est l’absence de modules proprement dits.

Pour étudier en Allemagne, il faut dans la plupart des cas attester de sa maîtrise de la langue de Goethe en présentant un certificat en langue. Le Goethe Institut propose la majorité de ces examens, reconnus internationalement, sauf le WiDaF, mis en place par la Chambre Franco- Allemande de commerce.

Une grande épreuve écrite dure 190 minutes, avec compréhensions écrite et orale, puis expression écrite – où il s’agit de commenter un article et de corriger un billet.

L’oral est soit deux par deux, soit en solitaire : il dure de 10 à 15 minutes selon les cas.

Il faudra savoir se présenter sans bafouiller, avec une prononciation irréprochable, mais aussi débattre vigoureusement sur un thème tiré de l’actualité.

Les étudiants d’au moins 16 ans pourront valider leurs niveaux B2 et C1 grâce au TestDaF (Test Deutsch als Fremdsprache), ce qui donne accès à tous les établissements d’enseignement supérieur de Germanie.

Ce concours est organisé en collaboration avec la Gesellschaft für Akademische Studienvorbereitung und Testentwicklung.

Il y a une heure de lecture et de compréhension de textes concernant la vie étudiante et les sciences.

Puis environ 40 minutes de compréhension orale, avec écoute d’une conférence, d’un dialogue et d’une interview.

Suit l’expression écrite, exigeante, de 60 minutes, où il faut argumenter sur un sujet d’ordre scientifique.

Pour finir, une expression orale d’une grosse demi-heure est organisée individuellement à l’aide d’un ordinateur, avec plusieurs exercices dialogués et des commentaires de documents.

C1 : le perfectionnement et le bilinguisme

Outre le TestDaF estudiantin, le C1 est l’objectif du Goethe-Zertifikat C1, dès l’âge de 16 ans.

Un diplôme ne s'obtient pas du jour au lendemain : il exige un travail de longue haleine et un suivi au jour le jour. La solitude des révisions | Faire des pauses ou se trouver un partenaire de récitation est primordial | source : unsplash.com

Il est impératif de parler couramment la langue allemande, en comprenant sans difficulté de longues émissions audiovisuelles et des textes spécialisés et difficiles, tout en faisant preuve d’une parfaite spontanéité lorsqu’il s’agit de parler en allemand.

Quiconque voudrait étudier longuement en Allemagne ou passer son CAPES devrait d’abord justifier de ce niveau minimum d’expertise.

L’évaluation écrite dure 190 minutes, en s’appuyant sur des documents denses et ardus, aussi bien écrits que parlés, avant de terminer par l’habilité à s’exprimer de façon écrite sur un sujet extrêmement précis.

L’interaction orale est jugée en individuel ou en duo, en un quart d’heure (parfois 10 minutes seulement). Il faudra résoudre, éventuellement ensemble, un problème compliqué.

C2 : la consécration du germanisant

Pour les étudiants comme pour n’importe quel adulte amoureux de la civilisation teutonique au point de devenir bilingue, le Goethe-Zertifikat C2 Großes Deutsches Sprachdiplom est la panacée.

Mis en place en 2012, il a mis fin à trois autres certifications jusque-là décernées par le Goethe-Institut, à savoir les ZOP, KDS et GDS.

Nous retrouvons le système des modules hérité du niveau B1, avec le même mode de notation et les mêmes mentions.

Les écrivains romantiques et les philosophes allemands ont dominé le continent au XIXe siècle. Goethe et Schiller | Deux monuments de la civilisation teutonne ! | source : visualhunt.com

195 minutes sont dévolues aux écrits : lecture de nombreux textes de différentes sortes, écoute d’interventions orales avec divers accents et rythmes d’élocution, écriture de pages soignées d’un point de vue littéraire.

L’évaluation orale, d’un quart d’heure, est nécessairement individualisée (présentation d’un exposé en faisant preuve d’un vocabulaire fluide et varié).

La spécificité du BULATS

En parallèle de tous les concours que nous venons d’énumérer, où il s’agissait d’obtenir un niveau bien défini, le BULATS Deutsch-Test für den Beruf est à part.

Il concerne les personnes désirant travailler à l’international, et il peut conférer le niveau A1 à C2 en fonction de la note obtenue.

En fait, le déroulement des épreuves s’adapte automatiquement, grâce à un ordinateur, aux compétences propres à chaque candidat.

Le BULATS allemand (« Business Language Testing Service ») se déroule sur une heure, voire une heure et demie.

En lien avec l’Alliance française et les universités de Cambridge et de Salamanque, ce test adaptatif informatisé est multilingue.

De nombreuses entreprises ne jurent que par ce sésame, comme Adidas, la Lufthansa ou encore Siemens !

Son audience est de plus en plus large, puisque le nombre des inscriptions enregistrées en 2014 était de 20 % supérieur à 2013 !

Dans tous les cas, quels que soient votre objectif et votre niveau, n’hésitez pas à recourir à des cours à domicile ou à des plates-formes d’enseignement sur Internet !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz