Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Superprof une communauté de
1.421.871
professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Portugais du portugal
Coach sportif
Dessin
Initiation informatique
Coach sportif
Maths
Solfège
Initiation informatique
Français
Maths
Italien
Maths
Espagnol
Piano
Danse
Coach sportif
Superprof une communauté de professeurs particuliers indépendants
TOP 10 professeurs
Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment sortir de l’état dépressif grâce à son entraîneur personnel

De Samuel, publié le 29/05/2017 Blog > Sport > Coach Sportif > Soigner la Dépression avec Un Coach Sportif

Une étude renseigne que selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), en 2010 en France, 7,5 % des 15-85 ans avaient vécu un épisode dépressif caractérisé au cours des 12 derniers mois.

La prévalence de la dépression est deux fois plus importante chez les femmes que chez les hommes.

Et les 20-34 ans sont 10,1 % à souffrir de ce que l’on a coutume désormais d’appeler « la maladie du siècle« .

Un(e) jeune sur dix en France a donc connu un épisode dépressif au cours de l’année, c’est colossal.

Des chiffres qui marquent un réel problème de santé publique, surtout lorsque l’on sait que la dépression est fortement associée à une morbidité et une mortalité cardiovasculaire accrue.

Partant, il est désormais avéré que le coaching sportif et l’activité physique ont des effets positifs sur le bien-être.

Pour certains patients, être accompagné d’un coach personnel a d’ailleurs été l’unique remède pour les empêcher de dépérir et de sombrer en dépression. Mêler sport et santé est toujours une bonne idée…

L’on ne souhaite évidemment pas faire déprimer lectrices et lecteurs de cet article, mais voici les astuces made in Superprof pour soigner la dépression par le coaching sportif.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Les vertus du sport à intervalles régulières contre la dépression

C’est désormais un fait avéré : faire du sport, même un tout petit peu d’exercice régulier peut aider à combattre la dépression.

Et oui ! Le sport agit sur la chimie du corps humain, c’est un puissant antidépresseur naturel, sans effets secondaires néfastes.

Avoir une activité sportive est plus sain que d'ingérer cachets et pilules ! Prendre des antidépresseurs soulage peut-être le cerveau, mais désinhibe, détruit l’œsophage et l’estomac…

Ou même, encore mieux.

Avoir une activité physique génère des externalités positives sur la santé physique et mentale de la personne : après le jogging, l’entraînement de yoga, de fitness, de body sculp ou de zumba, etc., le corps est fatigué, lessivé.

Pourtant, les entraînements de son coach sportif personnel aideront à mieux se sentir grâce à la libération de neurotransmetteurs (des messagers chimiques du cerveau et notamment la dopamine et la sérotonine), en quantité trop faible chez les personnes atteintes de dépression.

Ces neurotransmetteurs aident à réguler les émotions et agissent sur la physiologie du corps humain, à l’instar de la mélatonine.

Chez les patients atteints de dépression saisonnière, la mélatonine (dite l’hormone du sommeil) et le métabolisme se trouvent déréglés.

Une psychothérapie naturelle fut mis en place pour atténuer la fatigue des patients durant la journée, souffrant d’un taux de mélatonine endogène trop élevé : placer devant les yeux une source de lumière intense, pour stimuler les cellules ganglionnaires de la rétine.

C’est la luminothérapie, censée rééquilibrer le sommeil : les patients sportifs pourront utiliser ce procédé, utile pour le traitement de la dépression.

Les études sur le sujet ont estimé que 30 minutes d’activité physique par jour seulement, sur une durée de 3 à 5 jours, peuvent déjà améliorer des symptômes typiques de la dépression.

Car le sport comporte d’innombrables bienfaits physiques et émotionnels :

  • Éliminer les troubles du sommeil,
  • Supprimer les troubles anxieux,
  • Apprendre à gérer son stress,
  • Sécréter des endorphines, hormones nécessaires à la bonne humeur,
  • Combattre l’isolement social (pour le sport en groupe),
  • Libérer les neurotransmetteurs, en quantité insuffisantes,
  • Mieux dormir par le relâchement de la tension musculaire.

Des stimulations du corps et de l’esprit qui vont permettre à eux seuls, de combattre les syndromes de la tristesse, de l’anxiété, de l’irritabilité, du stress, de la fatigue, de la colère et du manque de confiance en soi.

Faire des étirements dès le matin et le soir sur recommandation du coach – le personal trainer –, ne serait-ce que quelques exercices de yoga, puis d’abdominaux et de pompes aideront à mieux se sentir à moyen et long termes !

Quels sports à la salle de fitness ou en coaching à domicile peuvent lutter contre la dépression et éviter de sombrer dans un délire narcissique, de schizophrénie, de dévalorisation ou d’en finir avec son trouble bipolaire ?

A peu près tous – musculation, cardio training, gym, course à pied, aerobic -, dès lors que le corps humain se met à bouger pour se libérer des fardeaux qui l’écrasent.

Les entraînements sportifs n’ont pas suffi ? Appeler dans ce cas S.O.S Dépression, une équipe est à l’écoute 24h/24.

Découvrez également si sport et diabète sont compatibles…

Se « resociabiliser » en association sportive

La dépression est une maladie pernicieuse, car elle incite sa victime à se complaire dans le mal-être.

Ne plus être seul dans sa torpeur pour se sentir mieux : le jogging en club. Après une longue période d’isolement social, intégrer une association sportive aide à rompre avec la dépression.

Pour connaître personnellement quelqu’un dont l’état dépressif mène vers un comportement bipolaire perpétuel, rien ne peut parvenir à influer sur l’humeur de la personne affectée.

Ne trouvant pas l’issue à son mal-être, la personne acquiert peu à peu la honte d’être « anormale », et peut venir à s’enfermer dans le repli sur soi – symptôme et conséquence de la maladie – pour ne pas trop solliciter et inquiéter son entourage proche.

Par ailleurs, un phénomène d’évitement et d’isolement social peut survenir car le champ des relations sociales se rétrécit peu à peu.

Dans les cas où la maladie est la plus sévère, l’apparition d’idées morbides augmente le risque suicidaire, qu’il faut alors prévenir en priorité.

Il est incontestable que l’activité sportive pratiquée de manière collective atténue considérablement l’isolement social.

Lors d’un sport en groupe – course à pied, cours de zumba, fitness en groupe, sports collectifs, etc. -, la personne antérieurement isolée est invitée à partager ses émotions et à se motiver en suscitant le dépassement de soi.

Il existe même des clubs (beaucoup trop peu nombreux) pour les personnes dépressives où un coach sportif personnel, expérimenté et diplômé s’occupe de son patient et le/la motive régulièrement à faire de l’exercice.

Une diminution du mal-être et de l’isolement peut tout simplement être apportée grâce à l’accompagnement d’un proche à la salle de fitness.

A défaut, juste indiquer où et comment trouver un coach : le coaching individuel avec un personal trainer professionnel du sport pourra venir combler le déficit affectif des personnes en dépression.

C’est comme une réinsertion sociale après des années de prison : la dépression fait se sentir emprisonné de son syndrome, aussi le sport pratiqué avec une ou plusieurs personnes fait-il se recréer du lien social.

L’humain est un animal social qui ne peut vivre épanoui sans être interconnecté avec ses semblables. Les relations sociales tissées à la salle de sport ou avec son coach à domicile, aident ainsi à combattre le syndrome dépressif.

Les vertus du coaching sportif contre le stress au quotidien

Le stress figure parmi les causes les plus fréquentes dans la survenue d’une dépression.

Un programme d'entraînement personnalisé pour éviter d'être triste peut être salvateur. Le stress au travail, des conflits familiaux, la précarité, le chômage : marqueurs sociaux de la dépression que le coach sportif peut atténuer.

Les événements stressants de la vie et les risques sociaux peuvent mener à une dépression sévère :

  • La perte de son emploi,
  • Une situation de chômage qui dure, avec son corollaire d’imprécations : stigmatisation, manque d’estime de soi, dévalorisation, sentiment d’inutilité sociale, exclusion sociale et anomie,
  • Un traumatisme lié à l’impécuniosité qui s’aggrave,
  • Les frustrations relatives liées à la jalousie ou aux privations,
  • Un traumatisme vécu dans l’enfance (agression sexuelle, trouble de la personnalité, etc.),
  • La perte d’un être cher,
  • Les conflits à la maison ou au travail,
  • Le harcèlement moral ou sexuel,
  • Des déboires judiciaires…

Les professionnels de la psychothérapie ont établi que ces facteurs – fortement auto-entretenus par ailleurs par la société – aggravent la vulnérabilité de la maladie et peuvent faire de développer la dépression, même face à un événement initialement insignifiant.

C’est ce que les spécialistes nomment « le kindling« , ou l’embrasement.

De ce point de vue, le coaching sportif nous apparaît comme un bon antidote.

Pourquoi ?

Parce que la pratique d’une activité sportive régulière à la salle de fitness auprès d’un coach sportif personnel, peut venir limiter les conséquences physiques de la maladie causées par ce que la société pourrait nommer « le laisser-aller », qui peuvent être lourdes :

  • La prise d’alcool, tabac, cannabis, et médicaments non prescrits peut aggraver le risque cardio-vasculaire,
  • Prise de masse adipeuse, surpoids et obésité (vertus du couple sport et obésité),
  • Sous-alimentation, trouble anorexique ou déséquilibre énergétique,
  • Perte d’intérêt pour des choses auparavant plaisantes.

Le sport en salle de fitness va donc libérer de la dopamine (l’hormone de plaisir), de l’adrénaline et de l’endorphine qui vont impacter sur l’humeur de la personne, diminuer l’anxiété ou le stress, susciter de la distraction et lui faire oublier les idées négatives ou la tristesse.

Le témoignage d’Elizabeth Droge-Young dans son combat contre la dépression est illustratif des bienfaits du sport contre le stress, l’angoisse, la tristesse et la dépression.

Le coaching sportif : une bonne dose d’endorphine ?

Nous l’avons déjà évoqué, faire du sport libère des neurotransmetteurs et fait sécréter les hormones de la bonne humeur.

S'auto-injecter de la dopamine pour se sentir mieux après un traumatisme. Une déception amoureuse, une musique triste, ruminer des souvenirs vont aggraver la dépression. L’activité physique va libérer les hormones du bien-être !

L’endorphine est un neuropeptide opioïde endogène (pardon pour ce gros mot), un neurotransmetteur créé par l’hypophyse et agissant sur les répéteurs opiacés, ceux qui régulent justement la réponse au stress, à la douleur et aux émotions.

Lors d’une activité physique intense – sport, douleur, sexe -, le cerveau se trouve irrigué de ces neurotransmetteurs suscitant le plaisir et le bien-être.

Or les personnes dépressives subissent une carence de ces messagers chimiques du cerveau, qui sont en quantité insuffisante.

L’entraîneur sportif personnel, en sus d’améliorer la condition physique, aide ainsi son client à sortir de la dépression !

Car suer, bouger, s’essouffler sur des machines va oxygéner le corps humain et évacuer les toxines, créer un cycle vertueux aux vertus thérapeutiques plus efficientes que les antidépresseurs à forts effets secondaires.

Relâcher la tension musculaire et libérer des endorphines par la pratique sportive permettent aussi de mieux dormir et de réduire le niveau de son stress.

Prendre des cours de coaching sportif individuel ou en groupe aura indubitablement un coût important.

Il faut bien rémunérer la connaissance de l’intervenant, mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Pourquoi attendre d’empirer et de dépérir et traiter les symptômes à la source ?

Découvrez si sport et hypertension sont compatibles…

Confiance en soi, hygiène de vie et plaisir : maîtres-mots du coaching sportif

La remise en forme, c’est aussi éliminer son stress, retrouver une hygiène de vie saine, avoir une alimentation équilibrée par rapport à son activité physique.

Une alimentation saine, l'un des médicaments naturels contre l'état dépressif. Et si regoûter aux charmes de la vie passait par un bon plat ? L’hygiène de vie et le sport sont la base pour guérir !

Ayant moi-même des phases de mal-être de temps en temps – la vie comporte son lot de malheurs -, je peux attester qu’un minimum d’exercices physiques au quotidien, aide à retrouver la forme, la bonne humeur et la confiance en soi.

Pire, l’arrêt de l’activité physique peut même provoquer un retour en force en boomerang des maux antérieurs : plus on fait du sport, plus le corps humain en redemande.

Après s’être penché sur la question de la souffrance que peuvent générer les sauts d’humeur dépressive, il se trouve que les cibles d’action du coach sportif sont précisément celles qui contribuent à guérir de toute maladie mentale.

Le sport améliore la confiance en soi et aide à puiser en soi tout ce qu’il y a de positif – c’est-à-dire, ne plus se laisser emporter par la négativité – : l’on est à quelques encablures de la méditation.

Lorsque l’on a une activité sportive régulière, l’on est par ailleurs enclin(e) à acquérir une meilleure hygiène de vie de façon quasi automatique :

  • Meilleure alimentation (préférer viandes et poissons maigres plutôt que gras, fruits et légumes bios, ail, huile d’olive et légumineuses),
  • Meilleure récupération du sommeil,
  • Hausse des capacités cognitives,
  • Meilleure motricité,
  • Plus grande mobilité…

Les hormones du plaisir (dopamine, sérotonine) sécrétées par l’activité physique permettent, enfin, d’instiller à nouveau du plaisir dans les actions de la vie courante.

Et, cerise sur le gâteau, par la marche, le jogging et les étirements à la maison, ce plaisir est gratuit !

Découvrez également « sport et cancer : les vertus de la pratique contre la récidive ».

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz