Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les Conseils pour Débuter en Langue Chinoise de Façon Autonome

De Simon, publié le 28/06/2017 Blog > Langues > Chinois > Comment Apprendre le Chinois Tout Seul ?

Un proverbe chinois dit : « une méthode fixe n’est pas une méthode« .

Rien n’est immuable en effet dans l’apprentissage des langues car il existe une diversité de méthodes pour une pluralité de profils différents : pour apprendre à parler le chinois en solitaire, il faut être motivé et choisir une méthode qui corresponde à son tempérament.

  • Envie d’apprendre le chinois ?
  • Comment débuter l’apprentissage de cette langue ?
  • Peut-on apprendre gratuitement ?

Apprendre une langue étrangère n’est jamais une entreprise aisée et il faut toujours se confronter à soi-même pour sortir de sa zone de confort.

Bien que l’alphabet et la prononciation chinoise soient totalement différents de notre langue maternelle, se lancer seul pour comprendre et parler chinois est souvent vu comme impossible.

D’ailleurs, on dit souvent « c’est du chinois » pour imager l’incompréhension des choses… De nombreuses fausses croyances prouvent que n’importe qui peut apprendre à parler chinois.

En réalité, apprendre le chinois n’est pas plus difficile qu’apprendre l’arabe, le portugais ou apprendre le russe : toute formation en langues est un mur à escalader.

Ce n’est pas gravir la Grande Muraille de Chine, mais tout-de-même !

Suivre des cours de chinois – de préférence auprès de professeurs particuliers d’origine chinoise ou d’un Taïwanais natif -, va permettre d’en savoir un peu plus sur langue et culture sinophone, l’Histoire de la Chine ou de la société taïwanaise.

Mais même seul, on peut prendre des cours intensifs sans payer un centime pour s’immerger dans la langue chinoise.

La Chine, Taïwan et Singapour ont plusieurs langues officielles chinoises : le chinois simplifié usité en Chine, le chinois traditionnel – parlé à Taïwan -, et de nombreux autres langues dialectales telles que le « cantonais », le « min », le « wu » ou le « gan ».

Avec plus d’1,3 milliards de locuteurs sinophones de langue maternelle ou seconde, les professeurs et autres supports pour apprendre le chinois seul ne manquent pas !

La rédaction de Superprof a recensé plusieurs techniques pour parvenir à étudier seul le chinois mandarin.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Est-ce difficile d’apprendre le chinois en autodidacte ?

Avant de démarrer les cours de chinois, garder à l’esprit que rien ne se fera en un claquement de doigt. Rome ne s’est pas non plus construite en un jour : il faut du temps pour apprendre à parler le chinois mandarin.

Apprendre une langue étrangère, et notamment le chinois mandarin, implique certaines frustrations au départ.

Si apprendre seul les bases de la langue chinoise est possible pour tout le monde, il faudra cependant savoir surmonter quelques obstacles pour rester motivé.

Le facteur temps pour maîtriser les bases

Ying Cai, formatrice en chinois au Gicfo (CCI de Bordeaux), estime qu’il faut 80 à 100 heures de cours de chinois pour apprendre cette langue, à condition que l’apprenant soit motivé et discipliné chaque jour.

Savoir parler chinois en quelques mois de cours. Objectif : devenir sinophone dans deux ans !

Nul ne parlera couramment le chinois, à moins d’être un génie, mais en revanche, l’on peut maîtriser quelques bases du vocabulaire chinois.

En théorie, il faudrait donc 100 heures et des cours intensifs pour être en mesure de parler, lire et écrire en chinois.

Apprendre seul sera plus long car l’autodidacte n’a pas les retours des professeurs de chinois.

La grammaire et la conjugaison en chinois mandarin : facile

À première vue, l’apprentissage du mandarin semble complexe.

Confronté à des caractères chinois pour la première fois, l’on ne comprend absolument rien. On pense plus à des dessins de calligraphie qu’à des mots et des phrases.

Une langue si difficile ? Oui et non.

En tant que Français, nous pensons bien souvent que c’est une des langues étrangères les plus difficiles à apprendre.

Mais bonne nouvelle, la conjugaison et la grammaire chinoise sont assez simples : pas de genre (masculin/féminin), pas de nombre (singulier/pluriel), pas de conjugaison !

De quoi ravir un grand nombre d’élèves !

La phrase simple en chinois se construit comme suit : sujet + verbe + COD. On ne rajoute pas de verbe auxiliaire aux adjectifs en chinois.

De fait, les verbes se comprennent dans leur contexte, à la différence du français où « être bien », « aller bien » ont un sens différent.

Autre particularité rendant le chinois facile : seul le sujet change, l’on ne conjugue pas les verbes :

  • 我很好 (Wo hěn hao) : Je vais bien,
  • 你很好 (Ni hěn hao) : Tu vas bien,
  • 他很好 (Tā hěn hao) : Il va bien.

Les tons en chinois et la prononciation

Le chinois est une langue tonale monosyllabique. Mais ce qui est dur pour nous, Européens, c’est la prononciation, la compréhension et l’utilisation des quatre « tons » de cette langue tonale.

C’est à dire que pour un même mot, il peut y avoir quatre sens différents si la prononciation n’est pas bonne.

Ying Cai donne un exemple simple avec le mot « ma » :

  • Au premier ton, cela veut dire « Maman »,
  • Au deuxième ton, c’est « chanvre »,
  • Au troisième, c’est « cheval »,
  • Au quatrième, c’est « injurier ».

Avec ces différents « tons », l’on peut aisément ressentir des frustrations, mais c’est normal.

Apprendre l'idiome de Confucius pour être compris. A Kaohsiung (Taïwan), presque personne ne parle anglais : pour pouvoir communiquer, il faut connaître leur langue !

Lorsque je suis arrivé à Taipei pour y vivre deux mois, je ne connaissais rien de la langue chinoise. Les Taïwanais que j’ai rencontrés – très amicaux et accueillants – m’ont appris de nombreux mots chinois, mais je ne parvenais pas à les prononcer correctement. Au bout de quelques semaines, j’arrivais à me faire comprendre auprès de certains commerçants, mais une criante majorité d’entre eux ne me comprenaient pas. Comme peu d’entre-eux savent parler anglais, la communication devenait donc parfois non-verbale… La barrière linguistique et culturelle est telle que c’est très perturbant et frustrant au début !

Accepter ces frustrations et travailler 15 à 30 minutes chaque jour est le meilleur moyen d’y faire face.

Devenir bilingue est quasiment impossible en apprenant seul.

En revanche, l’on pourra avoir quelques rudiments d’expression orale et mémoriser des mots simples tels que dire bonjour, exprimer la volonté (Wo yao = je veux), et commencer à se débrouiller.

3 étapes pour apprendre le chinois seul à son domicile

Les inscriptions pour s’initier à la langue chinoise sont désormais closes à la mairie ou dans l’école de langue la plus proche ?

Les cours de chinois du coin affichent tous complet pour les deux mois à venir ?

Comment faire alors ?

Rien ne pourra arrêter la quête d’apprendre le chinois si la motivation demeure constante voire en hausse.

En réalité, il y existe une pluralité de solutions pour acquérir seul les bases du chinois.

Ne nous voilons pas la face : étudier le chinois en solitaire reste compliqué. Compliqué, mais pas impossible ! Car impossible n’est pas français !

Voici donc quelques astuces pour aider à franchir le pas et apprendre facilement le chinois.

1. Cibler ses objectifs

Quelle est la principale motivation dans l’apprentissage du chinois ?

Est-ce simplement pour apprendre une nouvelle langue, pour les études, le travail, pour voyager en Chine, à Singapour ou à Taïwan ?

Étudier en autodidacte la langue de Confucius : un long parcours ! Prendre des cours à domicile de chinois en solitaire, c’est possible avec beaucoup de volonté.

Bien identifier ses objectifs vont aider à régénérer la motivation.

Ce sont souvent les débuts qui sont difficiles dans l’apprentissage d’une langue étrangère.

Alors, ne rien lâcher et se souvenir d’une chose : savoir pourquoi l’on souhaite pratiquer le chinois, est important.

Si l’apprenant souhaite voyager, il faudra commencer par apprendre les mots chinois susceptibles d’être utilisés sur place. Acquérir un vocabulaire chinois de base, accessible.

Aller par capillarité du simple vers le plus complexe.

Si l’ambition est de partir travailler en Chine – à Beijing, à Shangai, dans le Nankin ou à Hainan -, alors il faudra viser un niveau avancé.

2. Se faire l’oreille à la langue chinoise

La clé pour la connaissance d’une langue est d’habituer son cerveau à entendre un langage différent de sa langue maternelle. C’est à dire s’immerger, pour être capable d’identifier si une personne parle chinois mandarin ou non.

Cela revient à savoir si l’on discute avec un anglophone Américain, Néo-Zélandais, Australien ou Anglais. On doit se familiariser avec les sonorités de la langue chinoise.

On peut d’abord s’amuser en apprenant le chinois avec des petits jeux de prononciation. C’est un excellent enseignement pour progresser en prononciation.

Une autre astuce : si un sous-titre est disponible sur une vidéo Youtube, s’amuser à traduire le texte du chinois vers le français peut s’avérer être un bon exercice au quotidien.

Se connecter aux chaînes de la télévision taïwanaise (car de France, on risque d’avoir difficilement accès aux chaînes chinoises) : on n’y comprendra absolument rien, mais l’oreille, elle, s’habituera déjà aux tonalités.

C’est un exercice idéal pour stimuler la mémorisation auditive et faire germer quelques « graines » de compréhension orale.

3. Se focaliser sur la phonétique des mots chinois

Une chose à retenir : pour parler chinois, il faudra apprendre et mémoriser les caractères chinois. Cependant, pour les débutants, nul besoin de les connaître tous par cœur.

L'alphabet sinophone, la formation d'une vie entière ! Même s’il faudra apprendre les caractères chinois, ce n’est pas la première étape pour apprendre cette langue.

Cet exercice sera même impossible car même les savants les plus érudits ne les connaissent pas tous !

Avec la méthode « pinyin » – une romanisation de l’écriture chinoise – on peut se faire à la transcription phonétique des mots chinois en utilisant l’alphabet latin.

Par exemple, en chinois mandarin, le mot « ville » s’écrit « 台 » (tai) et la capitale « 京 » (jing, prononcer « ying »). Le nord s’écrit « 北 » (bei), le milieu (ou centre) s’écrit « 中 » (zhong, prononcer « tsong ») et le sud : « 南 » (nan).

Ainsi, avec seulement cinq caractères, on peut reconnaître l’écriture chinoise de cinq villes mondialement connues :

  • Bei + Jing (Pékin), « capitale du nord » : 北京,
  • Nankin ou Nan + Jing, « la capitale du sud » : 南京,
  • Taipei ou Tai + Bei, « la ville du nord » : 台北,
  • Taichung, ou Tai + Zhong, la « ville du milieu » : 台中,
  • Tainan, Tai + Nan, la « ville du sud » : 台京.

Dans la rue, on reconnaîtra par ailleurs très souvent ces idéogrammes chinois.

Il en va de même pour dire bonjour ou dire merci : merci se dit « xièxiè » en romanisation pinyin (谢谢). Cela se prononce entre « yé » « yè ».

Bonjour se dit « Ni hao » (你好), ou encore pour exprimer la volonté : wo yao (我要), qui signifie littéralement « Je veux ».

Chine Nouvelle, pour aller plus loin, est un excellent support pour progresser en prononciation sur la base de la phonétique. Ensuite, ces quelques rudiments acquis, l’on pourra franchir une étape supérieure.

Apprendre les chiffres chinois de 1 à 10

Pour pouvoir se débrouiller en chinois mandarin, il faut bien apprendre à compter et à dire d’autres mots de vocabulaire que bonjour ou merci.

Même si c’est intéressant à comprendre, savoir dire les villes de Chine ou de Taïwan ne va par ailleurs pas mener bien loin…

Voici comment prononcer les chiffres en chinois :

  • 1 : yi (一), à dire comme la lettre « i »,
  • 2 : èr (二), prononcer « ar »,
  • 3 : sān (三),
  • 4 : sì (comme l’article « ce ») : (四),
  • 5 : wû (comme « wow ») : 五,
  • 6 : liù (comme « liao ») : 六,
  • 7 : qī (comme « t’chi ») : 七,
  • 8 : bā (comme « pa ») : 八,
  • 9 : jiû (comme « jio) : 九,
  • 10 : shí (comme « chi) : 十.

Une astuce consiste à faire des fiches de vocabulaire, des flashcards et les accrocher au mur : on inscrit une phrase ou un mot français, puis on y associe la version romanisée en pinyin, l’écriture en idéogrammes et la traduction chinois.

Un mnémotechnique très complémentaire pour apprendre à lire et écrire en même temps que l’on apprend à parler chinois !

Le site pour apprendre le chinois gratuitement « Chine Nouvelle » a mis en ligne de nombreuses fiches de vocabulaire que l’on pourra noter sur des post-it et tapisser les murs de sa chambre !

Apprentissage du chinois : listes de mots et expressions indispensables !

Continuons dans le concret si vous le voulez bien et mettons directement dans la peau de celui qui a décidé de se rendre en Chine. Un voyage pour visiter, travailler, vivre… Peu importe.

Une fois sur place, et pour bien commencer ce séjour linguistique, il faudra tout de même partir avec quelques bases. Des fondamentaux linguistiques pour apprendre le chinois rapidement !

Voici donc pour vous une première liste de mots et expressions de base en chinois mandarin :

FrançaisMandarinPrononciation
Oui正确Zhèng què
Non错误Cuò wù
S'il vous plaîtQǐng
Je vous remercie谢谢 您Xiè xiè nín
Vous êtes bienvenu不客气Bú kè qì
Excusez-moi劳驾Láo jià
Je suis désolé对不起Dùi bù qǐ
Bonjour早晨好Zǎo chén hǎo
Bonne nuit晚安Wǎn ān

Élevons désormais un tout petit peu le niveau avec des phrases qui pourront, par exemple, vous servir en réunion au travail, ou dans la rue pourquoi pas, lorsque vous serez en pleine immersion !

Phrases en chinois mandarin pour les réunion et les rencontres :

FrançaisMandarinPrononciation
Parlez vous anglais ?您 会 讲 英语 吗Nín hùi jiǎng yīng yǔ ma
Y-a-t-il quelqu'un qui parle anglais ici ?这里 有人 会 讲 英语 吗Zhè lǐ yǒu rén hùi jiǎng yīng yǔ ma
Je ne parle qu'un peu de chinois我 只会 讲 一点 中文Wǒ zhǐ huì jiǎng yì diǎn zhōng wén
Comment vous appelez-vous ?您 叫 什么 名字Nín jiaò shén me míng zì
Je m'appelle Luo Lun Si我 叫 罗 论 丝Wǒ jiaò lúo lún sī
Comment allez-vous ?您好Nín hǎo
Je vais bien. Je vous remercie.我 很好 谢谢 您Wǒ hěn hǎo, xiè xiè nín
Je suis très heureux de vous rencontrer很 高兴 认识 您Hěn gāo xìng rèn shí nín.
Je ne comprends pas我 不 明白Wǒ bú míng bái

Pratiquer le chinois chaque jour pour progresser

Comme pour la course à pied, il faut répéter l’effort, encore et encore. Par exemple, c’est beaucoup plus simple de courir trois fois par semaines vingt minutes plutôt qu’une heure le dimanche.

En cours de chinois, ce sera la même chose : l’on va progresser beaucoup plus vite avec la répétition, sans pour autant se démotiver.

Il faut agir exactement de la même façon lors de l’apprentissage solitaire du chinois.

Pour enregistrer cette nouvelle phonétique, et notamment décrypter les quatre « tons » de la langue chinoise, écouter puis ré-écouter cette langue permettra de mémoriser plus rapidement.

En pratiquant cet exercice, l’on pourra également s’amuser à prononcer cette langue en s’adaptant au rythme et aux différents « tons ».

5 outils pour apprendre le chinois rapidement

À l’heure du web 2.0, on se doute bien qu’apprendre le chinois en ligne est une excellente façon pour préparer un séjour linguistique et culturel, à Taïwan, par exemple.

Pouvoir reconnaître les idéogrammes partout. Avec une bonne méthode d’apprentissage, quiconque saura lire les signes chinois dans la rue !

Taïwan utilise le chinois traditionnel tandis qu’en Chine, c’est le chinois simplifié qui est usité : la lange chinoise apprise d’un pays à l’autre varie, notamment la calligraphie et la prononciation !

Cependant, avant de partir dans un pays sinophone, c’est généralement du chinois simplifié qui sera enseigné dans les cours en ligne.

Il existe plusieurs outils pour apprendre le chinois en ligne, dont voici ceux que nous avons sélectionnés.

1. Apprendre avec l’application Chinois HSK

Une application gratuite, Chinois HSK est destinée à tous ceux qui souhaitent passer les niveaux 1 à 4 du test de langue chinoise « Hanyu Shuiping Kaoshi ».

Développées par Around Pixel, ces quatre applications proposent des listes de vocabulaire et de mots et expressions à connaître selon le niveau de chacun, des jeux pour s’entraîner, avec récompenses, statistiques et erreurs d’apprentissage pour réviser et progresser.

Notons que le HSK se passe avec des caractères chinois simplifiés.

Dictionnaire français chinois, leçons, jeux, calligraphie chinoise ou nombres chinois sont déclinés en six applications de 1,99 € à 4,99 €.

2. L’appli Hello Chinese pour étudier le chinois mandarin

Evidemment, les outils pour se lancer dans l’apprentissage de la langue chinoise sont légion sur internet et autres smartphones. Mais tous ne proposent pas néanmoins d’étudier le chinois « en s’amusant » et de s’attarder également sur la culture de la Chine !

Voici donc pourquoi les étudiants de la langue feraient bien de ce tourner vers l’application Hello Chinese… Car on n’apprend jamais mieux qu’un se divertissant et en rêvant, n’est-ce pas ?

Au programme :

  • Une reconnaissance vocale pour travailler votre accent,
  • Des jeux interactifs,
  • Possibilité d’écrire les caractères chinois,
  • Des leçons basées sur les critères du HSK…

3. Apprendre 3700 caractères chinois sur le site Lexilogos

Sur Lexilogos, l’on apprend à interpréter et visualiser les caractères chinois.

En jouant avec les syllabes, l’apprenant se forme à écrire en chinois grâce à l’alphabet latin. C’est un pur régal et une véritable initiation à l’univers asiatique pour construire des mots chinois par soi-même !

Le mode d’emploi est simple pour ce premier cours de chinois en ligne :

  • Écrire une syllabe en pinyin,
  • Sur un clavier, appuyer sur espace,
  • Sélectionner le bon caractère chinois.

Par exemple, nous allons choisir une formule de politesse pour se présenter : apprendre à écrire et dire bonjour.

« Bonjour » s’écrit « Ni Hao » en pinyin et 你好 en Hànzì.

L’on pourra faire le test sur Lexilogos. On commencera même à reconnaître assez rapidement – d’un point de vue purement visuel – certains caractères chinois.

4. Un dictionnaire chinois dans votre proche avec Pleco

Application populaire par excellence, Pleco est LE compagnon officiel pour accéder à des définitions détaillées pour chaque mot.

C’est la référence e-learning pour toutes les personnes qui préparent un voyage en Chine ou à Taïwan.

Le meilleur traducteur pour apprendre le pin-yin. Comment traduire des textes en langue chinoise ?

Avec un mobile, on peut l’utiliser sous Android ou IOS.

Pleco n’offre pas seulement un dictionnaire pour traduire les mots chinois. C’est aussi un outil de reconnaissance visuelle et auditive des caractères chinois.

En mémorisant la phonétique, on peut donc entamer l’apprentissage de la calligraphie chinoise.

En plus de la traduction de chaque mot, des exemples de phrases simples, l’ordre des traits, des explications sur la fréquence d’utilisation ou encore des conseils de prononciation sont proposés.

C’est une application complète pour apprendre le chinois tous niveaux.

5. Travailler sa mémorisation avec le logiciel Anki

Tout bon élève de langue sait que pour apprendre le vocabulaire, il faut déjà commencer par mémoriser des mots. Le chinois ne fait pas exception à cette règle.

Anki est un logiciel qui va faire travailler la mémoire. Ou, comment apprendre une langue en 10 minutes par jour. Le concept est simple :

  • Anki utilise la mémorisation par répétition espacée pour faire mémoriser le vocabulaire que l’on souhaite (par thème),
  • En fonction des réponses données, le logiciel va décider si l’on doit travailler à nouveau la mémorisation d’un mot ou si l’on peut passer à la suite.

Synthèse des outils pour apprendre le chinois

ApplicationTypeTarifAvantageInconvénient
Chinois HSKApplication smartphoneGratuite, puis applications pro payantes de 1,99€ à 4,99€6 applications complètesLe budget pour arriver au bout des 6 applis
Hello ChineseApplication smartphoneGratuiteAudios enregistrés par des natifsLa version anglaise était son défaut, mais l'appli est désormais en français...
LexilogosSite webGratuitLe clavier chinoisDesign simpliste
PlecoDictionnaire et application smartphoneGratuiteIndispensable en voyage en Chine !En anglais
AnkiLogicielGratuitMémorisation impressionnanteDesign épuré

Partir en immersion dans un pays sinophone

Plutôt que de réviser le chinois seul dans sa chambre, pourquoi ne pas effectuer un séjour linguistique à Taïwan ou en Chine ?

Partons pour Taipei, par exemple.

Les aventuriers apprécieront découvrir les charmes de la ville la plus peuplée de l’île de Formose (Taïwan).

Partir à Formose en immersion pour devenir sinophone ! Taipei, la capitale taïwanaise : bruyante mais accueillante et charmante, idéale pour apprendre à parler chinois.

Partir à Taïwan permettra également d’avoir des cours de langue gratuits, à ciel ouvert, auprès de la population taïwanaise. C’est une méthode efficace quelle que soit la langue concernée.

Une preuve qu’apprendre le chinois en autodidacte n’est pas plus complexe qu’apprendre l’espagnol ou l’allemand : ma propre expérience.

Lorsque je suis arrivé à Taïwan, je ne connaissais aucun des idéogrammes chinois. Je savais juste dire bonjour et merci. Commander à manger impliquait de recourir aux signes pour se faire comprendre, or c’est à force d’être plongé en immersion sinophone (et non anglophone surtout), que j’ai commencé à pouvoir prononcer quelques phrases en chinois.

Partir vivre en Chine ou à Taïwan sera l’occasion de débuter ou de perfectionner son niveau de langue. Et l’on sera étonné de constater que l’on peut progresser rapidement, même avec un niveau débutant.

Notre conseil : assimiler les rudiments de la langue chinoise avant de partir, notamment les différentes tonalités. Emporter également avec soi le dictionnaire chinois français « Pleco », pour progresser plus rapidement en chinois.

Le mieux est d’être hébergé dans une famille d’accueil ou de prendre une location en Airbnb.

Avec un peu de chance, on trouvera une chambre en colocation avec des Taïwanais ou des Chinois : être en immersion totale est la meilleure formation linguistique qui soit !

Peur d’être perdu en arrivant sur place ? Anticiper, et préparer sa venue sur cette île si méconnue du grand public.

Car à Taïwan, il n’y a que les lieux touristiques qui sont traduits en anglais.

Au mieux, l’on a accès à la transcription phonétique en pinyin pour comprendre les phonèmes, mais parfois, dans certains quartiers et partout hors de la capitale, il faut connaître quelques mots chinois pour pouvoir communiquer.

Parlez chinois le plus souvent possible !

D’autres supports pour apprendre le chinois en solitaire

Avec internet, on peut apprendre le chinois même en France ou partout dans le monde non sinophone.

Pas les moyens de partir en Asie ?

Aucun problème ! Internet offre du matériel pédagogique de qualité et des cours de chinois gratuits ! Il suffit de se plonger en immersion linguistique grâce à Youtube, aux applications smartphone et aux podcasts chinois !

Plus besoin de payer et de se ruiner pour apprendre le mandarin.

Apprendre le chinois en ligne : rapide et gratuit ! Une grande diversité de supports d’apprentissage des langues est disponible sur le net !

Youtube offre de nombreux tutoriels pour apprendre la langue chinoise tous niveaux, que l’on soit débutant ou confirmé.

Ainsi, du niveau équivalent A1 à C2 (du Cadre européen de référence en langue), on peut prendre des cours à domicile gratuitement, où l’on veut, quand on veut.

C’est aussi le principe des applications mobiles : sur Google Play Store ou l’Apple Store, télécharger une application de chinois est assez efficace pour apprendre tout seul.

Personnellement, j’utilisais l’application Hello Chinese à Taïwan.

Choisir son application permet d’apprendre à son rythme, tous les jours, et de valider les niveaux progressivement.

Dans la voiture, en allant au travail, dans le bus, à pieds, en se couchant le soir, à la pause déjeuner, etc.

Les moments de temps libre de la journée peuvent être employés à la formation linguistique !

Et la pédagogie, grâce à une application, est multiple : on apprend à prononcer les mots chinois simples, on mémorise les idéogrammes, on apprend à lire, on suit des cours de calligraphie chinoise, des cours de conversation, de grammaire et de vocabulaire.

La méthode Assimil est aussi une solution qui a fait ses preuves dans d’autres langues.

Elle est payante, mais elle permet un stage intensif pour apprendre la langue chinoise dans de bonnes conditions.

Marre des applications ? La lassitude l’emporte sur la volonté d’apprendre ?

Écouter des podcasts chinois peut être une alternative : le site Langue asiatiques a mis à disposition une série de 16 émissions pour apprendre le chinois débutant sur des thèmes très variés.

Ce sont sept cours de chinois, puis des émissions sur la maison, le temps, le statut, les animaux, les fruits, les légumes, la ville, les vêtements, les lieux…

De quoi devenir bilingue en écoutant la radio !

Le site Ramou.net offre trois niveaux de podcasts chinois pour apprendre la culture chinoise

Alors si le chinois n’est pas notre langue maternelle, Superprof souhaite bonne chance à quiconque voudrait commencer le chinois et surtout, ne pas abandonner.

Comment apprendre le vocabulaire chinois ? Besoin d’une formation de langue chinoise ?

Devenir bilingue ou même trouver un travail en Chine, ça se mérite !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,83 sur 5 pour 12 votes)
Loading...

2 réponses à “Comment Apprendre le Chinois Tout Seul ?”

  1. Nathalie dit :

    Merci beaucoup Mathieu, pour vos informations et encouragements 😉
    A coeur vaillant, rien d’impossible!

  2. Samuel dit :

    Bien conçu et bien partage. Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *