Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

La langue italienne : une langue musicale

Par Alexandre le 29/09/2016 Blog > Langues > Italien > L’Italien est le Langage de la Musique
Table des matières

Apprendre la langue italienne peut se faire de différents moyens comme vous le savez peut-être. En se passionnant pour le cinéma italien par exemple. Riche d’une grande histoire et de classiques du 7ème Art.

Avec un professeur particulier aussi. Nombre d’enseignants italiens (en aide au devoir, en soutien scolaire ou en cours à domicile) se proposent ainsi de vous donner des cours particuliers d’italien partout en France. Comme sur Superprof par exemple ! Avec une méthode à la fois pédagogique et didactique.

Ou pourquoi pas en prenant des cours de langues étrangères à l’école.

Et si vous le faisiez via la musique ? Car, comme nous allons le voir, langue italienne et musique vivent une histoire d’amour longue de plusieurs siècles…

Pourquoi la langue italienne a-t-elle un tel impact sur la musique ?

Il est communément admis que la langue de Dante est effectivement le langage de la musique. Celui que l’on associe le plus souvent à l’art musical en tout cas.

Une affirmation qui en étonnera certainement certains car, de nos jours, et depuis l’avènement du blues, du rock et du jazz, l’anglais est devenu le langage universel des musiciens. Aussi bien dans les paroles, les titres des chansons que dans certains termes musicaux eux-mêmes (bridge, cover, medley, mashup, band, break, lyrics, jam session, beat et bien d’autres encore…).

L’anglais est en effet la langue qui non seulement nous rassemble tous aujourd’hui pour échanger à travers le monde, mais aussi pour faire de la musique donc.

Comment devenir bilingue en langue italienne ? Si Michael Jackson a diffusé la langue anglais dans le monde entier, l’italien reste toutefois la référence lorsqu’il s’agit de musique.

Les classiques de la musique moderne ont avant tout été écrits dans la langue de Shakespeare : « Beat it » de Michael Jackson, « No woman no cry » de Bob Marley, « Knocking on Heaven’s door » de Bob Dylan, « Satisfaction » des Rolling Stones, « Stairway to heaven » de Led Zeppelin, « Imagine » de John Lennon…

Nous pourrions en citer comme cela des dizaines et des dizaines qui, jour après jours, sont fredonnées et écoutées à travers le monde.

Pourtant, l’italien, qui fait partie des langues romanes, qui est donc une langue latine, est bel et bien le langage de la musique !

Un état de fait qui remonte à plusieurs siècles auparavant, bien avant que le blues, le rock, le R&B ou le rap ne soient inventés. Il faut ainsi remonter au Moyen-Âge pour trouver premières traces de l’influence transalpine dans le domaine musical :

  • Guido d’Arezzo (992 – 1033) et la notion musicale,
  • Pétrarque (1304 – 1374) et les conzonieri des troubadours.

Mais c’est avant tout durant la période de la Renaissance (XV et XVIIIèmes siècles), qui eut pour point de départ l’Italie et la ville de Florence (Firenze en italien), que la musique vint définitivement s’ancrer dans ce si beau pays que l’on appelle la Botte.

Une période faste pour l’Italie et pour la musique qui permis alors à l’Europe moderne de se développer et d’avoir un impact sur la planète entière.

Liste des termes musicaux en italien !

C’est avant tout durant la période baroque que l’Italie, ses compositeurs et son langage musical, ont prendre le pas sur d’autres pays européens. Période baroque qui s’étend par ailleurs du 17ème au 18ème siècle, avec de grandes inspirations musicales notamment.

C’est durant ces quelques décennies et siècles, mais aussi ceux d’avant, que l’italien a su asseoir sa domination linguistique dans la musique et notamment la musique classique.

Une page d’histoire qui s’écrit encore jusqu’à aujourd’hui.

Cet héritage musico-linguistique, nous sommes d’ailleurs tous plus ou moins capables, même sans être natif italien, bilingue Italien ou incapables de parler italien tout court, d’en citer quelques exemples.

Où trouver un prof d'italien à domicile ? Vous aimez la musique plutôt « presto » ou « piano » ?

Mais soyons un peu plus précis et mentionnons une partie des termes musicaux italiens issus de la Renaissance :

  • A cappella : sans instrument,
  • Adagio : lent,
  • Allegro : vif et gai,
  • Altissimo : très haut,
  • Andante : allant,
  • Concerto : concert,
  • Crescendo : croissant (de plus en plus fort),
  • Decrescendo : décroissant (de moins en moins fort),
  • Forte : fort,
  • Mezzo forte (modérément fort),
  • Opera : œuvre,
  • Pianissimo : très doucement,
  • Piano : doucement,
  • Poco a poco : peu à peu,
  • Presto : rapide,
  • Tempo : mouvement / temps,

Quelques exemples parmi tant d’autres, que nous n’aurions d’ailleurs pas eu la place de caler dans un seul et même article.

Mais qui ont servi à écrire et transmettre la musique à travers les âges.

D’ailleurs, pour celles et ceux qui apprennent la musique aujourd’hui ou qui le feront bientôt, sachez qu’apprendre le solfège, c’est aussi un peu apprendre l’italien ! La culture italienne et la musique italienne en plus.

Et si vous souhaitez aller plus loin dans votre apprentissage de la langue italienne, pourquoi ne pas vous tourner également vers un professeur d’italien ? Ce dernier, après le solfège, se chargera de vous enseigner la grammaire italienne (adverbe, préposition, adjectif, pronom, adjectif qualificatifs, pronoms possessifs, pluriel), vocabulaire (mot italien, expression italienne, phrase), conjugaison (verbe et temps), alphabet italien ou encore tout ce qui concerne la prononciation italienne (accent et phonétique).

C’est entre autres pour tous ces termes chantants que l’on considère l’italien comme l’une des plus belles langues au monde

Musique classique : les grands compositeurs italiens

La langue italienne est saluée dans le monde entier pour sa grande beauté.

En effet, à bien y réfléchir, difficile de trouver langage plus beau que celui que l’on parle communément de l’autre côté de Alpes. Le portugais et le français trouvent souvent grâce aux oreilles des linguistes. Mais l’italien…

Pas étonnant donc que la recherche de la beauté telle qu’elle est entreprise lorsqu’il s’agit de musique et de composition, ait souvent été entreprise en italien justement !

Du Moyen-Âge jusqu’à aujourd’hui.

Et sans être un ou une passionnée de musique classique et d’opéra, nous connaissons tous au moins un compositeur d’origine italienne et qui a marqué l’histoire de la musique et l’histoire de l’art en générale.

Qui sont les grands compositeurs italiens ? Antonio Vivaldi, posé avec sa gratte.

Ainsi, parmi les grands compositeurs et musiciens de l’histoire du monde, étaient Italiens :

  • Gregorio Allegri,
  • Giovanni Gabrieli,
  • Antonio Vivaldi,
  • Antonio Salieri,
  • Domenico Scarlatti,
  • Gioachino Rossini,
  • Claudio Monteverdi,
  • Vincenzo Bellini,
  • Giacomo Puccini,
  • Gaetano Donizetti,
  • Francesco Cavalli,
  • Bruno Maderma,
  • Giuseppe Verdi,
  • Cesare Negri…

Autant de grands noms, qui, à travers les siècles, les mesures, les partitions, les notes, croches et doubles croches, ont permis à l’italien non seulement de perdurer, mais surtout, de devenir la langue que l’on associe aujourd’hui le plus à la musique !

Tout ceci, sachez-le, peut s’apprendre de plusieurs façon. En école de musique bien évidemment, mais aussi en école de langue ou cours de langue l’université !

Durant les études supérieures, un étudiant a l’opportunité de rejoindre l’université pour y suivre un diplôme. Pourquoi ne pas opter pour de l’histoire de l’art ou une licence d’italien ? Type LEA anglais-italien ou LLCE italien. Des diplômes rentrant tout à fait dans la catégorie « formation professionnelle » pour acquérir de solides compétences linguistiques et un emploi.

Il est aussi possible de prendre des cours d’italien en Italie, grâce à un voyage en Italie (Pise, Venise, Rome, Toscane, Sardaigne, Sicile, Naples…) ou un séjour linguistique, du nord de l’Italie au Sud de l’Italie. Car quoi de mieux, pour apprendre la langue, la musique et la culture italienne, que de se rendre sur place ?

La langue de Dante peut donc vous mener vers une carrière musicale pourquoi pas. Mais pas uniquement… Saviez-vous que l’italien peut vous faire travailler dans la mode aussi ?

La langue italienne et l’opéra lyrique

Que diriez-vous de faire plusieurs bons en avant, de plusieurs décennies et siècles pour être exact, et de nous rendre dans une époque plus contemporaine pour parler musique transalpine ?

Car oui, le talent inestimable de nos voisins italiens pour la musica ne s’est pas arrêté à la Renaissance et à la mort des illustres compositeurs nommés ci-dessus.

La musique contemporaine a aussi eu le bonheur de voir naître en Italie des compositeurs de génie, comme le mondialement connu Ennio Morricone ou encore Luciano Berio et Sylvano Bussotti.

Mais c’est surtout à l’heure de la « démocratisation de l’opéra » dans le monde, et notamment dans les années 90, que les chanteurs lyriques italiens et autres ténors ont porté haut les couleurs de la langue de Dante Alighieri.

Comment apprendre à parler italien couramment ? Le monde entier a entonné « Con te partiro », d’Andrea Bocelli, en 1995 !

Nous pensons évidemment à Luciano Pavarotti, Andrea Bocelli, Roberto Alagna ou d’autres plus anciens tels Enrico Caruso, Mario Del Monaco et Carlo Bergonzi. Sans oublier deux autres ténors de renom, pas Italiens pour le coup, qui avec Pavarotti formaient les Trois Ténors, trio star des années 90 : José Carreras et Placido Domingo.

Tous, à leurs niveaux respectifs, ont participé à faire de l’italien la langue de la musique. De quoi permettre à des mélomanes du monde entier d’apprendre l’italien gratuitement ! Car langue et culture vont souvent de pair.

Pour le reste, et pour parfaire son étude de la langue, il est toujours envisageable de prendre des cours d’italien avec un prof de langue (cours d’italien gratuit, cours d’italien en ligne, à domicile, cours d’été, italien en ligne).

L’italien dans la musique contemporaine

Vous l’aurez compris, l’italien reste la langue officielle de la musique. Sa langue maternelle diront même certains !

Un dialecte que nombre d’entre nous ne parlent pas, mais qui, par des termes aujourd’hui devenus universels, est connu de tous. Ne serait-ce que pour dire des choses comme : « chanter a cappella », « aller voir un opéra » ou « ralentir le tempo ».

Mais l’influence de l’italien dans la musique ne s’est pas pour autant arrêtée au classique ou à l’opéra lyrique.

La musique contemporaine s’est trouvée elle aussi marquée par des artistes transalpins de talent, dont les chansons ont fait le tour du monde :

  • Laura Pausini,
  • Zucchero,
  • Eros Ramazzotti,
  • Umberto Tozzi,
  • Paolo Conte,
  • Tiziano Ferro…

L’italien est donc définitivement une langue musicale. N’oublions pas non plus que l’on associe souvent langue de Dante et cuisine dans le monde !

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,67 sur 5 pour 3 votes)
Loading...
Alexandre
Amoureux des langues, j'aime baigner dans les langages français, anglais et espagnols. Par le voyage, le cinéma, la culture ou les rencontres.

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz