Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Maîtriser la langue de Molière pour réussir les concours des grandes écoles

De Valentin, publié le 20/12/2016 Blog > Soutien scolaire > Français > Un Bon Niveau en Français pour Intégrer les Grandes Écoles

Chaque année, des milliers d’étudiants s’apprêtent à préparer un concours pour intégrer une grande école.

Qu’il s’agisse d’un cursus dans le secteur du commerce, de la communication, de l’ingénierie ou même des arts plastiques, la maîtrise de la langue française est indispensable pour mettre toutes les chances de son côté et réussir son concours.

Bien qu’elle soit l’un des fondements de notre langue maternelle, les étudiants français ne maîtrisent plus l’orthographe.

Au même niveau d’étude, les élèves font aujourd’hui 70 % de fautes en plus qu’il y a 20 ans.

Une importante baisse qui s’observe notamment lors de la transition entre la primaire et le collège.

La maîtrise de la langue française et de son orthographe est évaluée grâce aux dictées pour les plus jeunes. Néanmoins, cet exercice de style disparaît dès la 6e.

Comment garder un bon niveau en français ? Comment sera jugé mon niveau en langue française lors des concours d’entrée aux grandes écoles ? Comment me préparer ?

Nous allons répondre à toutes ces interrogations et vous guider pour faire de votre concours, une simple formalité !

Français langue : l’importance de la syntaxe, de la grammaire et de l’orthographe lors des concours

Plusieurs établissements de l’enseignement supérieur ont un nouveau cheval de bataille : lutter contre le faible niveau des étudiants en langue française.

Au fil des années, un constat s’est imposé. Parmi les 80 % d’étudiants bacheliers, la plupart souffre de lacunes en orthographe et en grammaire !

Est-ce que les fautes d'orthographe sont éliminatoires lors des concours ? Qui n’a jamais entendu un de ses profs annoncer avant l’épreuve : « J’enlève 0,5 point à chaque faute d’orthographe ! »

Pour lutter contre ce fléau, certaines facultés de l’enseignement supérieur proposent des cours d’orthographe et de remise à niveau avant d’entamer l’année scolaire.

Certains sont même obligatoires !

Notre belle langue maternelle est si riche que les professeurs de collège et lycée n’ont pas le temps de sensibiliser leurs élèves à l’importance de maîtriser, à l’oral comme à l’écrit, le français et ses règles grammaticales.

Or, tous les examens qui se présentent pendant le cursus scolaire en France se déroulent dans la langue de Molière…

Il en va de même pour les concours d’admission aux grandes écoles !

Que vous prépariez le concours Polytechnique, le concours de l’École Centrale ou encore le concours de l’école des Ponts, la maîtrise de la langue de Victor Hugo est indispensable pour intégrer ces prestigieux établissements.

En ce qui concerne le français, 4 qualités supérieures seront requises pour se démarquer :

  • Une maîtrise parfaite des règles de langue française (grammaire, syntaxe, vocabulaire, etc.),
  • Éviter les fautes d’orthographe,
  • Savoir rédiger de façon claire et structurée,
  • Posséder une certaine culture générale.

Connaître la langue française et son histoire pour les épreuves de culture générale

Si le français peut vous permettre de décrocher un job, l’épreuve de culture générale est un outil incontournable de sélection pour les responsables des grandes écoles.

Qu’elle soit sous forme de QCM, de dissertation ou d’oral, cette épreuve est à prendre au sérieux si vous voulez réussir votre admission dans une école de renom.

L’épreuve est articulée autour de nombreux thèmes : économie, politique, diplomatie, arts, audiovisuel, religion, mythologie, géographie, civilisation, histoire et société.

Sans oublier la littérature avec des questions portant sur les courants littéraires, les écrivains, les romanciers et les philosophes français.

Comment booster rapidement ma culture générale grâce au français ? Il est important d’avoir de bonnes connaissances de la langue française et de son histoire pour réussir son épreuve de culture générale.

Des connaissances solides sur la langue française et son histoire qui reposent sur 5 grands axes :

  1. La Renaissance et le mouvement humaniste (XVIe siècle) : une véritable révolution spirituelle menée par François Rabelais qui réinvente à cette époque le roman avec Pantagruel et Gargantua. Les grands esprits se détachent peu à peu du latin pour écrire en langue vernaculaire. C’est l’époque des éruditions historiques, philosophiques, scientifiques et bien entendu littéraires.
  2. La littérature du XVIIe siècle : c’est le siècle de la codification du français initiée par le cardinal de Richelieu qui fonda la célèbre Académie Française, en 1635. Son objectif était de produire un dictionnaire et de mettre en place une grammaire française.
    La poésie à cette époque est sous l’influence de Malherbe et Rabelais. Quant à la comédie, elle est réinventée par le génie de Molière.
  3. Le siècle des Lumières (XVIIIe) : place à l’émancipation des consciences et des esprits. Rousseau, Montesquieu, Laclos, Diderot, Danton ou encore Robespierre dominent largement la littérature française.
  4. Le romantisme et le réalisme (XIXe siècle) : ce siècle est marqué par une modification de la linguistique française. Une littérature dominée par l’utilisation des champs sémantiques liés aux 5 sens avec Honoré de Balzac, Stendhal, Dumas, Lamartine et Victor Hugo.
  5. La langue française des XXe et XXIe siècles : du surréalisme au dadaïsme en passant par le futurisme, les écrivains français de ces siècles suppriment les règles. La poésie perd toute sa métrique. Maurice Barrès, Anatole France, Camus et Céline prônent la liberté !

Au fil des siècles, la langue française a subi des transformations grammaticales et linguistiques importantes. De l’ancien français à celui que nous utilisons aujourd’hui en passant par le français moyen.

Connaître l’évolution de notre langue et son histoire n’est pas chose aisée. Mais cela peut considérablement booster votre culture générale pour réussir votre concours !

Les épreuves de français aux concours d’entrée des grandes écoles

Le poids de l’épreuve de français au concours d’entrée aux grandes écoles est important : les juges étudieront ainsi la capacité des candidats à comprendre et s’exprimer.

L’analyse de documents pour le concours d’entrée à Polytechnique

Chaque année, des milliers d’étudiants français et étrangers, passent le concours pour intégrer l’école d’ingénieurs Polytechnique.

Avec des épreuves centrées sur les maths et les sciences, le français n’en est pas moins important !

L’épreuve de français consiste à analyser des documents scientifiques. Les correcteurs souhaitent évaluer plusieurs qualités chez les candidats :

  • Faire preuve d’esprit critique,
  • Savoir collecter les informations principales,
  • Analyser les données,
  • Synthétiser le tout.

L’épreuve se déroule de la manière suivante :

  1. Le candidat reçoit le jour de l’examen, plusieurs textes,
  2. Il dispose de 2 heures pour préparer un exposé synthétique qui durera 15 minutes,
  3. Suivra ensuite un entretien de 25 minutes avec un examinateur portant sur le contenu de sa production écrite et sur sa culture générale.

L’épreuve à mi-chemin entre le résumé de textes et le commentaire argumenté n’est pas un exercice simple.

Qualités rédactionnelles, formulation synthétique, aisance orale, richesse du vocabulaire, notions de culture générale importantes seront exigées.

Et qui sait, à force de travail, votre maîtrise du français pourra ensuite vous mener vers le journalisme ?

L’épreuve de français pour être admis à HEC

Les candidats préparant l’admission à une classe préparatoire d’HEC (Hautes Études de Commerce) doivent passer par une épreuve de langue française.

Ils ont le choix entre 3 exercices différents :

  • La contraction de texte,
  • L’étude de texte,
  • Un résumé de texte.

Avec ces exercices de français, les correcteurs souhaitent évaluer avant tout la capacité de synthèse et d’argumentation des candidats.

Comment se déroulent les tests de français aux concours des grandes écoles ? Esprit de synthèse et sens de l’argumentation seront nécessaires pour l’épreuve de français avant d’intégrer HEC.

Par exemple, en ce qui concerne la contraction de texte, la consigne est de réduire en 400 mots (pas un de plus) le contenu d’un texte de 4 500 mots en respectant fidèlement les étapes de l’argumentation.

Les fautes d’orthographe, les erreurs de syntaxe, les phrases trop lourdes, les incompréhensions grammaticales pourront être synonymes de mauvaise note.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, pourquoi ne pas faire appel à un professeur particulier de français pour vous aider à préparer vos concours ?

Un excellent moyen de réviser les bases de la langue de Molière en passant par :

  • Les règles grammaticales,
  • Éviter les erreurs de conjugaison,
  • Travailler l’orthographe des mots,
  • S’entraîner à utiliser des figures de style pour enrichir son style d’écriture, etc.

Faire la différence à l’oral grâce à votre élocution et votre maîtrise du français

Assurer son épreuve de français à l’écrit est une chose, mais il quid de l’oral ?

Pour certains, il sera plus simple de plancher quelques heures sur une dissertation avec la possibilité de varier ces tournures de phrases, mettre au point son système d’argumentation ou se relire maintes et maintes fois afin d’éviter les fautes d’orthographe.

Pour d’autres, l’épreuve orale ne sera qu’un simple exercice !

Si vous préparez un concours pour intégrer une grande école de commerce, de management ou encore de marketing, le jury devra évaluer votre capacité à vous exprimer à l’oral de façon convaincante et claire.

Essayez de faire abstraction du stress, c’est à ce moment que votre maîtrise de la langue française va faire la différence. Car le français est une véritable arme marketing, pour convaincre !

Comment préparer mon épreuve orale de français aux concours des grandes écoles ? Tout comme chaque examen, un oral de français se prépare et s’exerce.

Quel que soit le sujet de l’entretien, votre parfaite élocution pourrait vous faire gagner beaucoup de points.

Pour faire la différence vous devez :

  • Vous exprimez clairement : utilisez des phrases courtes et concises. Montrez que vous êtes motivé !
  • Évitez les répétitions : tous les mots n’ont pas de synonymes, mais la richesse de la langue française permet de varier les expressions.
  • Ne commencez pas toutes vos phrases par « euh…»
  • Utilisez des figures de style : métaphores, comparaisons, allégories, etc.

Votre discours doit vous promouvoir auprès des correcteurs.

À l’aise à l’écrit comme à l’oral, votre maîtrise de la linguistique francophone vous permettra de réussir votre concours avec brio !

N’oubliez pas, il n’y a pas que dans les épreuves de français que vous allez devoir vous servir de notre langue maternelle !

Ces grandes écoles sont résolument tournées vers l’international, le français étant la langue officielle dans divers secteurs professionnels et de plusieurs organisations internationales (comme pour la langue anglaise).

Parler français parfaitement tout en maîtrisant une ou plusieurs langues étrangères sera un atout considérable pour votre carrière professionnelle.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz