Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
4

Le piano, un instrument de musique qu’il est bon d’acquérir

De Samuel, publié le 20/04/2017 Blog > Musique > Piano > Pourquoi et Comment Acheter Son Premier Piano ?

Lorsque l’on choisit d’acheter un piano, il faut prendre son temps. Acheter un piano acoustique ou numérique n’est pas un achat que l’on fait compulsivement comme lors d’une soudaine envie de chocolat.

Il faut passer par plusieurs questionnements :

  • qu’est-ce qu’acheter un piano dans mon salon m’apportera ?
  • est-ce un instrument suffisamment complet pour apprendre à jouer de la musique ?
  • ce projet d’achat est-il bien utile ?
  • combien est-ce que cela va me coûter ?
  • comment choisir mon piano ?
  • où acheter cet instrument de musique ?
  • quels sont les éventuels achats annexes (accessoires, entretien, matériel, etc.) ?

Voici en cinq étapes les raisons qui vous prouveront qu’acheter un piano ne peut être qu’un bon investissement .

Si vous voulez devenir pianiste, passer du jazz à la musique classique et connaître Chopin sur le bout des doigts, il faut absolument un piano chez vous.

Le piano, un instrument de musique très complet

Roi des instruments, jouer du piano comporte énormément de bénéfices, pour le pianiste à l’œuvre mais aussi dans sa vie sociale quotidienne.

La pratique pianistique, un instrument sain, équilibré et riche. Jouer du piano fait travailler tout son corps : l’ingrédient pour une vie saine, heureuse et créative ?

Jouer du piano permet de faire travailler plusieurs partie du corps en même temps.

Le travail de la tête et des mains, pour enregistrer et jouer une partition de piano

Le cerveau, les yeux, les mains, les pieds, la posture (le dos et la respiration) : devant le clavier, c’est tout l’organisme qui est à l’ouvrage. Cela requiert donc de la concentration, une capacité à ne se focaliser que sur sa partition et ses touches de piano.

Les yeux lisent la partition de piano, puis l’enregistrent sur le clavier. Ensuite, chaque note jouée par les mains est commandée par le cerveau, puis coordonnée. Le cerveau dirige, les doigts exécutent.

En réitérant les exercices techniques et les enchaînements d’accords de piano, le joueur apprend son cerveau à traiter un grand nombre d’informations simultanément.

La coordination pieds-mains au piano, fondamentale pour être dans le tempo

Il est recommandé aux apprentis pianistes d’utiliser leurs pieds pour améliorer leur pratique du piano : avec le pied droit, l’on va actionner la pédale de droite.

Elle sert à rallonger la sonorité des notes et accords joués (c’est idéal pour jouer les rondes et les blanches).

Avec le pied gauche, l’élève se créé un repaire rythmique en battant la mesure, pour rester « carré » dans le tempo.

Enfin, bien jouer du piano importe que le corps ait une bonne posture : si les épaules sont recourbées vers l’avant, cela ne marchera pas.

Elles doivent être tirées vers l’arrière, droites, et le dos aligné avec le sacrum afin d’avoir une bonne respiration pendant le jeu.

Quant aux mains, il ne s’agit pas uniquement d’appuyer sur les touches : les poignets doivent être perpendiculaires au clavier, et les doigts doivent être légèrement fléchis pour jouer du bout des doigts. Les mains sont donc en légère suspension au-dessus du clavier.

La pratique du piano accroît les capacités de mémorisation, d’écoute et la dextérité

La mémoire travaille à plein régime en jouant du piano.

En apprenant à jouer du piano, l’apprenti musicien s’habitue à solliciter des capacités de mémorisation et de concentration toujours plus grandes. C’est une des raisons pour lesquelles vous pourriez choisir le piano d’ailleurs…

Après avoir appris à coordonner ses membres, le pianiste apprend à dépasser les barrières imposées par une partition trop difficile :

grâce à la répétition multiple des partitions phrase par phrase, on finit par connaître le morceau par cœur.

Jouer du piano, et améliorer son niveau permettent ainsi de surpasser ses capacités antérieures, de ressentir un sentiment de réussite et de prendre confiance en soi.

  • La capacité d’écoute et la dextérité d’un pianiste se trouvent stimulées

Au cours de son processus d’apprentissage du piano, le joueur développe son oreille musicale. Il n’entend plus la musique, il entend les notes ou les accords. Son écoute passive devient active, technique, voire experte.

Enfin, le piano favorise le développement psycho-moteur et fait acquérir de fines habiletés motrices : la dextérité permet d’augmenter sa précision de jeu et aussi sa motricité. Il ne vous reste plus qu’à avoir votre propre piano à la maison.

Acheter un piano : un investissement financier et personnel

Il vous faudra casser votre tirelire pour faire cet investissement . Mais apprendre le piano, c’est aussi coûteux en termes de temps.

Acquérir un instrument musical est souvent onéreux Acheter un piano représente des investissements matériels et immatériels importants.

D’abord, le piano électronique séduit les personnes au budget serré.

En effet, voici ce qu’il faudra débourser niveau tarif pour votre piano :

  • 100 € – 300 € pour un piano électronique très bas de gamme,
  • 300 € – 700 € pour un piano électronique bas de gamme,
  • 700 € – 1200 € pour un piano électronique milieu de gamme,
  • 1500 € et plus pour un très bon piano électronique,
  • 3000 € pour un piano droit premier prix,
  • 9000 € pour un piano à queue, pour un instrument d’occasion.

Sans compter qu’il faut l’espace qui va avec, le piano à queue sera donc plutôt destiné aux plus confirmés, voire professionnels.

Si vous en êtes à débuter le piano, mais que vous envisagez vous y mettre sérieusement, optez pour le piano électronique milieu de gamme. Pour 500 €, vous pourrez déjà vous faire plaisir.

  • Pensez que si vous choisissez un piano acoustique, il vous faudra le faire accorder : on lit souvent qu’il faut le faire deux fois par an. Mais le rythme des saisons (alternance de chaud et de froid, de sec et d’humide) et la fréquence d’utilisation altèrent l’accordage d’un instrument à cordes. Il vaut mieux faire accorder son piano tous les trois ou quatre mois.
  • L’accordage coûte… Là aussi, vous mettrez la main à la poche pour payer les luthiers ! Comptez autour de 100 € pour faire accorder votre piano.

Avoir un piano chez soi est un investissement personnel : il faut donner de son temps pour progresser.

Passer un quart d’heure par jour devant le clavier est un grand minimum. Le top du top sera d’y consacrer une demi-heure voire une heure. Mais quand on est passionné, on ne compte pas !

Un pianiste qui pratique en dilettante s’investit évidemment moins que celui qui consacre tout son temps libre quotidien à l’apprentissage de nouveaux morceaux de piano. Il n’y a pas de secret : les bons joueurs de piano sont souvent ceux qui s’investissent personnellement le plus.

Jouer du piano et en avoir un chez soi est donc onéreux. L’acquéreur d’un piano supporte un coût matériel financier.

Mais avoir un piano représente aussi des coûts immatériels, comme le temps de travail personnel, ou l’énergie, la motivation, la volonté de progresser qui sont déployées.

Comment acheter son piano ?

Pour acheter un piano qui vous corresponde, il faut scruter plusieurs paramètres.

Comment progresser rapidement et devenir un bon pianiste ? Prendre le temps de bien choisir son piano permet un bon apprentissage.

  • être conscient de l’investissement réalisé
  • comparer les caractéristiques, les sonorités, les options, la finition, éventuellement les marques des pianos mis en vente
  • regarder les pianos qui sont dans votre gamme de prix
  • acheter un piano selon votre niveau actuel et votre niveau de jeu dans le futur
  • savoir comment allez-vous apprendre à jouer : prendre des cour de piano, suivre des cours en ligne, etc.
  • évaluer l’espace dont on dispose à l’intérieur de son domicile

Selon la taille de la pièce où vous installez votre premier piano, la sonorité se trouvera changée : on préférera un piano électronique dans un studio plutôt qu’un piano droit, et un piano à queue dans une grande pièce sous de hauts plafonds.

Quel type de piano choisir ?

Retenons les trois types majeurs de pianos :

  • le piano électronique :
  1. Idéal pour débuter le piano, celui-ci permet de « se faire les doigts » avec un toucher plus souple, plus facile que sur un piano acoustique.
  2. Ce piano est démontable, il est ainsi aisé de le déménager.
  3. C’est idéal pour les étudiants qui changent souvent d’appartement, et les débutants qui ne savent encore pas s’ils ont l’ambition de jouer au plus haut niveau.
  4. Dernier avantage : c’est un formidable outil pacificateur lorsque l’on a du voisinage ou des colocataires. Le piano électronique permet de jouer avec un casque à toute heure, même la nuit, sans molester son entourage.
  • le piano droit :
  1. C’est le piano le plus répandu.
  2. Cet instrument nécessite d’avoir acquis un certain niveau de pratique.
  3. Vu son poids (200-250 kg) et son prix (1500-2000 €), c’est un véritable meuble : songez où le mettre car il n’est pas très mobile.
  4. Un piano qui offre une très belle sonorité
  • Le piano à queue
  1. C’est le luxe du piano.
  2. Il apporte une valeur ajoutée forte à la décoration de votre logis
  3. C’est un investissement pour la vie à ne pas prendre à la légère vu son prix (10 000 € pour un piano d’occasion)

Enfin, voilà quelques instruments du piano pour débutant à celui pour professionnels :

  • Yamaha PSR-F50 : 61 touches de clavier, 120 sonorités. Un poids très faible (3,4 kg). Un prix très bas (99 €) pour débuter le piano.
  • Yamaha DGX-650WH : Le top du top des pianos électroniques. Avec 88 touches au clavier, un toucher réaliste, celui-là offre de nombreuses sonorités. Possibilité de s’enregistrer. On entre dans le milieu de gamme avec ses 700 €.
  • Materai 118C : Un piano droit dont la sonorité s’adapte à n’importe quel lieu. Réel investissement à long terme. Le faire accorder 1 à 3 fois par an. Son prix ? 4500 €.
  • Steingraeber B 192 : Un piano à queue de salon, avec une sonorité imitant un piano de concert. Dans un grand espace, il peut apporter une valeur ajoutée non négligeable à l’endroit dans lequel il est entreposé. Plutôt pour les pianistes confirmés : 11 000 €.
  • Steinway and sons B-211 : Du très haut de gamme qui ne sera pas donné à tout le monde. Culminant à 55 000 €, seuls les professionnels du piano se le paieront.

Où acheter son piano ?

Le premier réflexe est d’aller voir les pianos dans un magasin de musique de votre ville. C’est l’occasion d’essayer l’instrument, de faire quelques accords de piano et de bénéficier des conseils du vendeur.

Le bémol, c’est le cas de le dire pour un piano, c’est que les prix des instruments seront un peu plus élevés que sur internet .

En achetant votre piano sur un site de vente en ligne, vous bénéficierez de prix tirés vers le bas. Vous paierez moins cher, mais vous ne pourrez vous approprier l’instrument en le testant de vos doigts.

Cependant, l’un des meilleurs sites pour acheter un instrument de musique est le distributeur allemand Thomann.de. Tout l’univers de la musique y est représenté, donc évidemment celui du piano, à prix défiant toute concurrence.

Évitez les offres trop alléchantes (notamment sur leboncoin.fr) et vérifiez bien les descriptifs techniques des produits mis en vente en ligne.

Comment choisir son piano ?

Avant d’acheter votre piano, il faudra vérifier les « composants » de l’instrument :

  • les pédales : il importe de vérifier la flexibilité, la précision, le confort et la bonne marche de la pédale d’écho.
  • le clavier : pour celui qui souhaite débuter le piano, les claviers à touches souples sont préférables aux touches dures.
  • le pupitre
  • l’état général du meuble

Ne pas acheter un clavier d'occasion trop usé. Vérifier l’état du piano permet d’éviter bien des déconvenues et d’éventuels vices cachés.

Demandez conseil à votre entourage si vous êtes dans l’expectative entre plusieurs pianos : vos parents peuvent vous aider, mais aussi la famille proche, les amis proches, ceux qui connaissent bien votre personnalité et votre sensibilité.

Si vous prenez des cours, votre prof de piano peut évidemment vous aiguiller.

Vous avez eu le coup de cœur pour un petit bijou qui vous permettra de bien apprendre le piano ? Foncez, mais pensez aussi qu’il y a des achats complémentaires.

Quels sont les accessoires à prévoir en plus du piano ?

De nombreux accessoires accompagnent le jeu d’un pianiste et lui facilitent la vie.

Il va bien évidemment falloir vous asseoir. Fuyez la chaise de cuisine, substituez-là à un joli tabouret au revêtement de velours. Le tabouret est un accessoire capital pour jouer du piano, surtout pour l’adoption d’une bonne posture.

Jouer du piano requiert d’être dans le tempo, d’être « calé » sur la pulsation. Ainsi, un métronome sera fort utile si vous n’en avez pas déjà un d’intégré dans votre piano électronique – et si vous préférez éviter les applications de smartphones pour de l’authentique et solide matériel.

Ajoutez un tissu souple anti-poussière ainsi qu’une housse de protection pour votre clavier pour protéger votre piano ou votre synthétiseur des imprécations de la poussière, qui s’infiltre partout.

Pour vous qui êtes étudiant, qui avez du voisinage ou qui êtes en train de débuter le piano, un casque à brancher sur le piano électronique fait définitivement partie des accessoires indispensables du piano ! Cela vous évitera bien des conflits avec les voisins si vous jouez après 22 heures, ou si ces derniers sont peu mélomanes.

Les marques Sennheiser, Yamaha et Roland sont de très bonne qualité.

Un dernier détail non négligeable : à l’achat du piano, si le vendeur ne vous l’a pas déjà proposé, négociez une remise pour l’achat de ces accessoires complémentaires.

Voilà, vous êtes paré pour bien entamer votre apprentissage du piano, vous avez tout pour travailler, sauf un prof de piano. Il ne vous reste plus qu’à démarcher les écoles de musique, les professeurs de piano à domicile ou les sites de cours de piano en ligne.

Quelles dimensions pour un piano droit ?

Quel type de piano acheter ?

Depuis le début de cet article, nous tentons de vous aiguiller vers l’achat de votre tout premier piano. Un véritable investissement pour vous qui mérite donc que l’on s’attarde sur le moindre détail. A commencer par les dimensions du piano droit !

Le piano droit, pour celles et ceux qui l’ignoreraient, est un piano vertical dont le son provient de la vibration des cordes, tendues sur un cadre vertical. Et parmi la grande famille des pianos droits, vous trouverez :

  1. Le piano d’étude, qui, comme son nom l’indique, sert (souvent aux enfants) d’instrument d’initiation à l’instrument. Il mesure de 1,08m à 1,13m.
  2. Le piano d’expression : instrument pour pianistes de niveau et permettant au musicien d’avoir de très belles sensations. Il fait entre 1,13m et 1,22m.
  3. Le piano de prestige, pour professionnels. Comptez entre 1,22m et 1,31m !

Pour ce qui est du poids, sachez qu’un piano droit sera toujours plus léger qu’un piano à queue (600kg) : de 120 à 300kg.

Alors : les dimensions du piano droit correspondent-elles à votre salon ou à votre chambre ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 2,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz