Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
1

Les astuces pour démarrer l’anglais au bon moment

De Simon, publié le 02/12/2015 Blog > Langues > Anglais > Existe-il un Age Idéal pour Apprendre l’Anglais ?

Cette grande question taraude les futurs parents qui souhaiteraient voir leur progéniture à l’aise en anglais pour réussir dans la vie et voyager sans souci.

Cela peut aussi concerner les parents issus de deux nationalités, parlant deux langues différentes comme le Français et l’Anglais, et qui aimeraient que leur enfant parle les deux langues dès tout petit. Ils se demandent alors comment apprendre l’anglais aux enfants ?

Bonne nouvelle, il n’y a à ce jour aucune recommandation anti-bilinguisme qui tienne, en effet, les idées reçues sur l’apprentissage concomitant de deux langues ont définitivement bien plus de bénéfices que de désavantages.

Faisons le point afin de savoir quel est l’âge minimum pour commencer à apprendre à parler anglais.

Are you ready ?

Focus sur le cerveau des tous petits : le bilinguisme est-il dangereux ?

Dès 3 mois, le nourrisson possède un circuit neuronal dédié à la compréhension du langage, ce qui lui permet d’acquérir les premiers mécanismes de sa langue maternelle. Toutefois, les études en neurosciences prouvent aujourd’hui que le bilinguisme n’est pas nocif pour le cerveau du bébé réputé fragile, à tort.

En réalité, le cerveau des petits adore s’amuser et être stimulé !

A quelle âge peut-on commencer à parler anglais ?

Maria Kihlstedt, qui est maître de conférences à l’Université de Paris Ouest Nanterre, affirme qu’il existe des circuits neuronaux ouverts prêts à se spécialiser dans l’apprentissage d’une langue comme l’Anglais, ou dans une autre compétence, et ce avant l’âge de 7 ans. Il n’y a donc aucune raison d’attendre pour parler anglais à Bébé.

Apprendre l’anglais dès les premiers mots, seulement pour les familles bilingues ?

Apprendre l’anglais aux enfants est une excellente chose dans un monde où cette langue est utilisée dans de nombreux domaines, toutefois, il serait important de veiller à apprendre une langue maternelle en premier, dans notre cas le Français. Pour éviter de créer des troubles cognitifs, il vaudrait mieux parfaitement maîtriser l’Anglais (et ses cours d’anglais) et l’utiliser au quotidien, en complément du Français bien sûr.

Voici le genre d’idées très rependues qui n’ont pourtant pas lieu d’être. De nouvelles études tendent à montrer que l’apprentissage d’une seconde langue en parallèle n’a pas de conséquences négatives sur la première. Pour les tous petits, on peut lire des histoires en anglais pour les aider à associer des images et des mots, il va de soi qu’on ne va pas commencer par les aventures d’Harry Potter.

Une autre astuce est de chanter des comptines en anglais, toujours les mêmes, pour qu’ils s’habituent bien à la langue anglaise. Puisque les enfants cherchent en permanence à attirer l’attention de leurs parents, l’apprentissage de l’anglais peut se faire aisément dès lors qu’il est associé au plaisir de la récompense (qui peut être un gros bisou ou un sourire !).

En donnant envie à votre enfant de pratiquer l’anglais au quotidien, vous lui offrez les clés pour assimiler facilement cette deuxième langue. Enfin, nul besoin d’être complètement bilingue Anglais pour faire des activités dans la langue de Shakespeare, toutes les activités contribuent à développer leur oreille et les prépare ainsi à un apprentissage plus facile !

Consultez notre articles sur les bienfaits d’apprendre l’anglais aux enfants !

Les enfants bilingues sont-ils plus intelligents ?

Maîtriser 2 langues dès le plus jeune âge signifie-t-il que le bilinguisme rime avec intelligence supérieure ? Il a simplement été prouvé que les enfants maîtrisant 2 langues montrent davantage de facilités dans différents domaines :

  • La résolution des problèmes non verbaux
  • La sensibilité communicative
  • Une meilleure perception spatiale
  • Plus de créativité
  • Une relation avec les mathématiques plus positive (Qui l’eut cru?)

Pourquoi apprendre l'anglais aux jeunes enfants ?

Une étude menée par Riccardielli en 1992 sur des enfants polyglottes et ceux qui ne parlent qu’une langue a permis de confirmer ces arguments. Les enfants devaient trouver toutes les utilisations possibles et imaginables d’un morceau de brique et d’une cannette de Coca.

Le groupe bilingue a donné un nombre de réponses nettement supérieur avec plus fort degré d’originalité. Que les enfants monolingues se rassurent, ils ne sont pas moins intelligents pour autant, et il existe un tas d’activités pour développer ses capacités du sport en passant par la musique et le dessin.

Initier les enfants à l’anglais est donc un choix judicieux !

Initier l’enfant à l’anglais dès 3 ans grâce au divertissement

L’enfant possède une mémoire extraordinaire grâce à un cerveau malléable. Pour travailler son oreille et son vocabulaire, n’hésitez pas à lui faire regarder des dessins animés en anglais comme Peppa Pig.

Avant 2 ans, les écrans ne sont vraiment pas recommandés … mais la place que prennent les tablettes dans la vie quotidienne a tendance à rendre l’application de ce conseil difficile. Charge aux parents de limiter l’exposition aux images à de courtes sessions pour privilégier des moments de jeu et d’interaction.

De nombreux jeux existent pour apprendre aux tous petits les rudiments de l’anglais en version numérique (avec www.genikids.fr ou www.maxetome.com), en DVD ou en jeu de société (les jeux Oxybul par exemple). Certains organismes proposent des ateliers d’Anglais comme Mini Schools pour les 3-11 ans. Chaque semaine, un petit groupe d’enfants se retrouve autour d’un animateur pour chanter, jouer, lire et parler en anglais. Le plus : un magazine à lire tout au long de l’année pour les petits élèves. Moralité : proposez des jeux et votre enfant adorera apprendre l’Anglais !

Quel est le meilleur âge pour apprendre l’anglais ?

D’après les scientifiques de la vieille école, il faudrait attendre que l’enfant maîtrise sa langue maternelle, ce qui est le cas pour les enfants de 7 ou 8 ans en général. Or il est important de savoir que passé l’âge de 7 ans, une langue apprise n’est plus une langue maternelle. Vous l‘aurez compris, plus une langue est appréhendée et apprise tôt, plus facile sera son assimilation.

Les efforts seront moindres pour un enfant que pour un adulte. Si la motivation est un des moteurs principaux de l’apprentissage de l’Anglais chez l’enfant, elle peut faire défaut quand les méthodes ne sont pas adaptées.

Pas de panique, vous pourrez opter pour des cours d’anglais avec un professeur d’anglais pour réussir à rattraper son retard et lui redonner confiance en lui au Collège. Nota Bene : un élève « nul en Anglais à l’école » pourra tout à faire parler anglais couramment une fois adulte en suivant une méthode d’apprentissage moderne basée sur la mémorisation et l’oralité (voir notre article sur le sujet).

L’anglais et l’école : une relation compliquée de la maternelle à la Terminale

L’ancien ministre de l’éducation nationaleLuc Chatel avait proposé de commencer l’apprentissage de l’anglais en maternelle dès 3 ans. A l’heure actuelle, les enfants écoutent des comptines en anglais et reçoivent, selon les écoles maternelles, des cours d’anglais hebdomadaires en supplément. Le problème, c’est que pour de nombreux instituteurs, la priorité est l’apprentissage du Français et l’enrichissement du vocabulaire. Quand on sait que dans une même section, le volume de mots connus par les enfants peut varier de 1 à 6, on comprend leur réaction.

L'apprentissage de l'anglais à l'école : à quel âge ?

À l’école primaire, soit à partir de 6 ans, quand les bases sont normalement bien acquises, les programmes demandent aux enseignants de travailler l’Anglais une heure et demie par semaine. Pourtant, avec la diminution du nombre d’heures travaillées, ce temps est le plus souvent ramené à une heure, ce qui est trop peu pour pratiquer la langue et qui s’apparente plus à une initiation à la langue anglaise.

Toutefois, il ne faut pas jeter la pierre aux professeurs des niveaux maternelle et primaire, leur cursus compte moins de 10 heures d’anglais, ils pâtissent d’un manque de formation et d’entraînement qui les dépasse.

En fait, rares sont les élèves qui arrivent bilingues en Terminale, faute de moyens pour proposer un enseignement vivant et efficace. Les ressources pour enfants en anglais sont souvent faibles.

La poignée concernée se constitue d’un ensemble de cas particuliers : une meilleure amie américaine, de longues vacances annuelles avec des étrangers anglophones, une passion pour les séries américaines, des correspondants américains ou anglais, une baby-sitter anglaise, un ou plusieurs voyages linguistiques …

Un séjour scolaire dès 7 ans ?

7 ans, le fameux âge de raison. C’est aussi un âge où l’enfant peut souhaiter découvrir des choses par lui-même et notamment partir en colonie de vacances. Un enfant qui montre une réelle envie d’apprendre l’anglais peut partir en séjour linguistique dès sept ans, selon l’avis de la déléguée de l’UNOSEL (Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et des écoles de langues).

L’immersion totale doit être perçue comme un jeu par l’enfant, ce qui lui permet d’explorer une autre façon de voir le monde, et d’accepter de devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un qui peut parler Anglais.

L’immersion totale doit être perçue comme un jeu par l’enfant, ce qui lui permet d’explorer une autre façon de voir le monde, et d’accepter de devenir quelqu’un d’autre, quelqu’un qui peut parler Anglais. É

videmment, il faut être sûr qu’il se sent prêt, au risque de le traumatiser à vie si on le met de force dans l’Eurostar le jour du départ !

Il n’y pas d’age minimum pour commencer à apprendre l’anglais

En résumé, il n’y a pas d’âge minimum pour commencer à apprendre l’anglais. On peut parler Français et Anglais dès le premier jour de vie à Bébé sans risquer d’abîmer son tout jeune cerveau. Pour un apprentissage efficace, la constance demeure la clé de la réussite.

Allez-y doucement ! Ne forcez pas vos enfants….Au risque de leur faire peur et de les dégoutter de la langue anglaise.

Apprendre l'anglais aux enfants en douceur par le jeu.

À savoir que les cours anglais intensifs ne sont pas adaptés dans le cas présent pour un apprentissage précoce, cela passe par la vie quotidienne en Version Originale (du lever au coucher en passant par les repas et le bain !) et surtout par l’amusement. Si vous souhaitez que l’anglais soit une deuxième langue maternelle, n’oubliez pas que l’apprentissage doit s’effectuer avant 7 ans.

Et à l’inverse (pour vous), n’oubliez pas que l’on n’est jamais trop vieux pour apprendre à parler anglais. Il est toujours possible d’aider ses enfant en anglais lorsqu’on ne parle pas anglais.

Pour en savoir sur comment apprendre l’anglais à un dyslexique, consultez notre article !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
Isabelle
Invité
Isabelle

Bonjour, Je souhaite commencer a proposer un cours de musique ou de sport en anglais a mon fils qui aura bientot 2 ans. combien d’heures par semaine conseillez vous a cette age. Est-ce qu’une heure par semaine donnera quelque chose si j’y ajoute quelques chansons par moi-meme?

wpDiscuz