Le magazine qui aime les profs, les élèves, les cours particuliers et le partage de connaissances

Est-il possible de rêver en langue anglais ?

Par Simon le 09/12/2015 Blog > Langues > Anglais > Et vous, vous Rêvez en Anglais ?
Table des matières

Vous avez peut-être des amis qui rêvent en anglais, et vous vous demandez : pourquoi pas moi ?

Oui, c’est une bonne question : à partir de quand rêve-t-on en anglais ? Question difficile s’il en est…et peut-être insoluble.

Voici tout de même quelques éléments de réponse pour votre apprentissage de l’anglais.

Pourquoi la question se pose ?

Aujourd’hui, apprendre l’anglais, c’est gravir d’emblée plusieurs marches sur l’échelle des statuts sociaux.

Les bilingues en anglais inspirent aujourd’hui le respect. Et pour cause : la connaissance de l’anglais est une condition nécessaire (mais non suffisante bien sûr) pour une bonne intégration socioprofessionnelle. Ne pas connaître l’anglais fait de vous un « marginal ». Ce n’est presque pas exagéré de le dire. La maîtrise de l’anglais vaut parfois plus qu’un diplôme.

Si bien que tout le monde veut parler anglais. A raison. Au-delà de la question du regard des autres, ne pas parler anglais ferme de nombreuses portes professionnelles. Comment reconnaît-on une personne qui « maîtrise » vraiment l’anglais ? La réponse est simple : dans l’imaginaire collectif, une personne devient vraiment douée en anglais quand il lui arrive de rêver en anglais. Rêver en anglais est un indice de parfaite maîtrise de la langue anglaise. Mais par définition, on n’est pas maître de nos rêves. Ce n’est pas nous qui décidons de parler anglais dans nos rêves. C’est pour cela aussi que la question se pose. Derrière la question « à partir de quand rêve-t-on anglais », c’en est une autre qui se profile : quel niveau d’anglais doit-on avoir pour pouvoir rêver en anglais et apparaître aux yeux des autres comme une personne fortiche en anglais ?

A partir de quand reve-t-on en anglais ?

Malheureusement, on va le voir, il est extrêmement difficile de répondre à cette question. Vous ne trouverez aucunes réponses sur internet, qu’on se le dise tout de suite. On peut néanmoins dégager quelques pistes de réflexion et d’analyse.

Faut-il être bilingue pour rêver en anglais ?

On a beau chercher, il n’existe aucunes études sérieuses ou scientifiques rendant compte du phénomène et répondant à cette question. A partir de quand rêve-t-on en anglais ? Il faut être honnête, il n’y a pas de réponse toute faite. D’après le témoignage des personnes concernées, rêver en anglais n’arrive qu’à ceux qui maîtrisent déjà très bien la langue de Shakespeare. Faut-il devenir bilingue en anglais pour commencer à parler anglais dans ses rêves ? Il faudrait déjà clairement définir ce que l’on entend par « être bilingue en anglais ». Beaucoup de personnes pensent être bilingues, mais le sont-elles vraiment ? Rien n’est moins sûr. Ou plutôt : tout dépend de la définition que  l’on s’en donne. Parler de manière fluide en anglais, sans trop d’hésitations et bien comprendre les gens qui vous parlent en anglais fait-il de vous un bilingue ?

Répondre à la question « faut-il être bilingue pour rêver en anglais ? » est donc doublement difficile. Premièrement, personne n’a la même définition de la « bilinguité ». Deuxièmement, savoir à quel stade on peut espérer commencer à rêver en anglais est impossible. Personne ne s’est réellement penché sur le sujet.

La seule chose que l’on peut dire, c’est qu’un débutant en anglais a des chances très faibles de rêver en anglais. Les « chances » de rêver en anglais augmentent avec la maîtrise de la langue. Plus vous maîtriserez la langue anglaise, plus le « risque » que vous rêviez en anglais sest important.

Si vous souhaitez rêver en anglais, comme vos amis bilingues, vous devez travailler votre anglais de manière assidue et régulière.

Mais est-ce long d’apprendre l’anglais ?

Parler fréquemment anglais dans la vie courante

Essayons d’être un peu plus précis, même si c’est extrêmement difficile encore une fois. Les témoignages de personnes qui rêvent en anglais, récoltés au fil des conversations ou glanés sur les forums, insistent tous sur ce point : on a beaucoup plus de chances de rêver en anglais lorsque l’on réside dans un pays anglophone qu’en France. On a par exemple le témoignage de personnes ayant vécu un an en Angleterre, aux Etats-Unis ou en Ecosse qui expliquent qu’elles ont commencé à rêver en anglais au bout de deux semaines, parfois moins. Précisons que ces personnes n’étaient pas « bilingues en anglais » justement à la base. Ce sont des personnes qui n’avaient pas un niveau excellent en anglais mais qui ont réussi à rêver en anglais assez rapidement à l’occasion d’un séjour dans un pays anglophone.

Ces témoignages éclairent sur un point : pour rêver en anglais, il faut régulièrement être amené à penser en anglais (lors de cours d’anglais par exemple). Si vous ne pratiquez pas l’anglais, que vous vous contentez d’apprendre des listes de vocabulaire et de lire des précis de grammaire anglaise, il y a très peu de chances que vous rêviez en anglais. Enfin, vous devriez consulter régulièrement les sites d’information en anglais.

Pour rêver en anglais, il faut d'abord parler en anglais.

La clé pour avoir des chances de rêver en anglais, c’est la pratique plus que la maîtrise. On peut savoir lire les journaux en anglais, visionner des séries en VOSTR et pourtant ne jamais rêver en anglais. Qu’est-ce qu’une bonne pratique de l’anglais ? La réponse se résume en un mot : parler anglais. Si l’on prend une personne douée en Writing, une personne douée en Reading et une personne douée en Speaking (pour reprendre les catégories des tests d’anglais et cours d’anglais), on peut avancer les éléments suivants : les deux premières personnes auront fort peu de chances de réussir à rêver anglais si elles ne sont pas douées en Speaking. A l’inverse, une personne douée en « Speaking », même si elle rencontre des difficultés en Reading et en Writing, aura des chances de rêver en anglais.

Pour réussir à rêver en anglais, il faut être confronté régulièrement à la prise de parole face à des interlocuteurs anglais. C’est pour cela que les personnes qui partent en séjour dans un pays anglophones parviennent relativement rapidement à parler anglais, car elles développement rapidement une capacité de dialogue en anglais. Comment expliquer ce fait ? C’est difficile dans la mesure où aucune étude n’a été publiée à ce jour sur le sujet, mais on peut faire des hypothèses. Quand on engage la discussion avec un anglophone, les zones du cerveau qui s’activent ne sont pas uniquement celles de la mémoire. C’est tout le cerveau qui est mobilisé dans une interaction sociale. Quand on apprend théoriquement l’anglais, on peut assez rapidement commencer à lire et écrire en anglais, mais vous remarquerez qu’il existe un vrai « gap » entre savoir lire et écrire et savoir parler. Parce que le dialogue mobilise tout le cerveau, y compris les zones liées à l’affectivité. Nous ne sommes pas scientifiques et ne nous engagerons pas plus loin dans ces hypothèses.

L’importance de l’ouïe dans l’apprentissage d’une langue

Pourquoi une personne qui réside dans un pays anglophone a de bonnes chances de rêver en anglais assez rapidement ? Parce qu’elle parle anglais, comme on vient de le dire. Mais aussi parce qu’elle entend des personnes parler en anglais tout autour d’elle. De nombreux témoignages vont dans ce sens : plus l’on parle anglais autour de soi, plus on a de chances de rêver en anglais. Il faut tout de suite faire remarquer que le fait d’écouter des gens parler anglais ne suffit bien sûr pas. Il faut réussir à combiner une écoute régulière et une certaine maîtrise de la langue.

L’apprentissage quasiment scolaire (cours d’anglais) ou du moins théorique de l’anglais est donc nécessaire, même s’il n’est pas suffisant comme nous venons de le voir.

Apprendre à penser en anglais

Toujours en s’appuyant sur les témoignages et les expériences vécues, il y a une idée qui revient souvent : avant de pouvoir rêver en anglais, il faut réussir à penser en anglais, à construire des raisonnements en anglais. Cette capacité de réflexion dans une langue étrangère suppose déjà une certaine maîtrise de la langue. On en revient au constat de base : on ne rêve anglais qu’à condition de maîtriser un minimum (et même plus qu’un minimum ses cours d’anglais) et  la langue.

Comment apprendre à penser en anglais ?

Vous pouvez faire un test très simple : si vous ne pensez jamais en anglais, il faudra surement attendre que vous pensiez en anglais avant d’espérer rêver en anglais. Si vous commencez à réfléchir en anglais dans certaines situations, peut-être que vous être sur le point d’avoir vos premiers rêves dans la langue de Shakespeare !

L’inconscient ou la part du mystère

 Certaines personnes pensent en anglais, parfois, parlent anglais, parfois, mais ne rêvent pas en anglais. Il y a là un mystère difficile à sonder. Il faut savoir que le rêve est le lieu privilégié de l’expression de l’inconscient, comme l’a montré Freud, le célèbre psychanalyste. Même si Freud et les psychanalystes ont réussi tant bien que mal à défricher cette terre nouvelle – l’inconscient – le mystère de cette instance psychique reste encore largement non résolu. Comment par exemple expliquer que des personnes éprouvent des difficultés à s’exprimer en anglais à l’état de veille mais en revanche réussissent à élaborer des discours en anglais très sophistiqués à l’état de rêve ?

A partir de quand reve-t-on en anglais ?

Ca dépasse littéralement l’imagination. La question que nous nous posions « à partir de quand rêve-t-on en anglais » est peut-être destinée à rester encore pour longtemps une question sans réponse. Ce qui n’est pas un drame dans l’absolu.

Il y a des questions bien plus urgentes, vous le reconnaîtrez ! Ce qui est plus sur, c’est qu’il existent de nombreuses raisons pour apprendre à parler anglais.

Et puis, il n’est jamais trop tard pour apprendre l’anglais et rêver dans cette langue.

Nos précédents lecteurs ont apprécié cet article

Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
Simon
SuperPROF et Digital Addict ♥ Véritable passionné du partage de connaissances et militant pour une meilleure transmission des savoirs !

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
Sabiha
Invité
Sabiha

salut, hier j’ai fait un reve en parlant englais, ça m’est arrivé pour la deuxieme fois, la premiere c’est une amie qui m’a rendu compte que la nuit passé j’avais parlé en dormant en englais et pourtant mon niveau n’est pas vraiment élevé et je ne me considere pas bilingue !

Alexandre Robert
Admin
Alexandre Robert

Bonjour Sabiha, votre témoignage est très intéressant !
Êtes-vous actuellement dans un pays anglophone ? L’avez-vous déjà été dans votre vie durant plusieurs semaines ou mois ?

wpDiscuz